Luzenac
Fabien Barthez, directeur général de Luzenac, et le président Jérôme Ducros | Max PPP / NATHALIE SAINT-AFFRE

Le tribunal administratif a tranché : Luzenac ne jouera pas en L2

Publié le , modifié le

Le Tribunal administratif de Toulouse a rejeté ce jeudi la demande de suspension du championnat de France de Ligue 2 et de réintégration de Luzenac, présentée par le club ariégeois.

Le petit club contestait la décision des autorités du football professionnel de lui barrer la route de la Ligue 2, où il avait pourtant gagné sa place sur le terrain en se plaçant la saison passée à la deuxième place du Championnat national. Le conflit entre la Ligue et Luzenac, petit village de 650 habitants niché sur les rives de l'Ariège, s'est poursuivi tout au long de l'été, au fil de rebondissements mêlant logique sportive, aspects réglementaires et procédures juridico-administratives.

Mercredi matin, peu avant l'audience au tribunal administratif de Toulouse,le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) avait rendu un avis consultatif défavorable à la demande d'intégration du club au championnat de Ligue 2. Auparavant, le 27 août, le conseil d'administration de la LFP avait de nouveau refusé de valider la montée en Ligue 2 de Luzenac, faute d'éléments supplémentaires concernant la mise à disposition pour Luzenac  d'un stade aux normes. La montée de Luzenac, club dirigé par Fabien Barthez, avait dans un premier temps été refusée pour des critères financiers avant qu'elle soit rejetée par la LFP sur la question du stade. Le club soutenait pourtant qu'il bénéficiait de l'accord de la mairie de Toulouse pour jouer ses matches au Stadium, dans l'attente de la réalisation de travaux de mise aux normes au stade Ernest-Wallon, où jouent les rugbymen du Stade Toulousain.