Neymar FC Barcelone
Le joueur brésilien Neymar | AFP - S.LAU

Le Santos FC s'est senti trompé par Neymar

Publié le , modifié le

Le club brésilien Santos FC a affirmé mardi devant la justice espagnole s'être senti trompé par Neymar et son père, après la révélation des détails du transfert du Brésilien au Barça, dont le montant réel lui avait été occulté, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Entendue lundi par un juge d'instruction de l'Audience nationale à Madrid,  une juridiction spécialisée notamment dans les grandes affaires financières,  Fatima Cristina Bonassa, représentante du club où le joueur avait démarré sa  carrière, a déclaré que l'attaquant brésilien était majeur au moment de son  transfert et savait ce qu'il signait, selon cette source. Fatima Cristina Bonassa a été entendue pendant cinq heures par le juge José  de la Mata sur les irrégularités présumées commises lors du transfert de Neymar  du Santos au FC Barcelone en 2013, après une plainte du fonds d'investissement  brésilien DIS, qui détenait 40% des droits du joueur et s'est estimé lésé. La représentante de Santos a rappelé que la loi brésilienne permet aux  joueurs de choisir où ils sont transférés, et que Neymar avait insisté pour  aller au Barça.

C'est en apprenant le montant que le club catalan avait réellement payé  pour l'attaquant que Santos a compris son insistance pour signer à Barcelone,  a-t-elle ajouté. Le Barça avait dans un premier temps chiffré le transfert à 57,1 millions  d'euros: 40 millions pour la famille du joueur et 17,1 millions pour Santos,  mais la justice espagnole estime que le montant réel s'élève au moins à 83,3  millions. Le Santos FC est mis en examen dans l'enquête déclenchée par la plainte du  fonds d'investissement DIS. En tant que détenteur de 40% des droits, ce fonds a  perçu 6,8 millions d'euros, sur les 17,1 millions d'euros versés au club  brésilien. DIS s'estime doublement lésé.

D'une part, par l'accord par lequel le Barça s'assurait la venue du  Brésilien en lui versant 40 millions d'euros, qui a selon DIS empêché d'autres  clubs de présenter de meilleures offres, violant les règles de libre  concurrence, ce qui pourrait constituer un "délit de corruption entre  particuliers". D'autre part, DIS considère que des contrats annexes ont permis d'occulter  le montant réel payé à Santos FC et, donc, au fonds d'investissement,  constituant une "fraude". Neymar sera entendu par les juges mardi après-midi à partir de 17h00 (16h00  GMT), après que le président du Barça, Josep Maria Bartomeu, et son  prédécesseur Sandro Rosell, l'ont été lundi.

AFP