Benzema Özil joie but Real Lyon 03 2011
Le bonheur des Madrilènes Özil et Benzema | AFP - Pierre-Philippe Marcou

Le Real peut voir venir

Publié le , modifié le

Fort de sa large victoire au match aller sur la pelouse de Nicosie (3-0), le Real Madrid aborde son ¼ de finale retour de Ligue des Champions, ce mercredi (20h45), dans une position confortable. Mais José Mourinho, le technicien portugais, exclu de bouleverser son onze de départ face à l’équipe surprise de cette compétition.

Le parcours exceptionnel de l’Apoel Nicosie, tombeur de Lyon au tour précédent, devrait connaitre son épilogue. Déterminés à conserver leur cage inviolée au match aller (0 tir), les Chypriotes avaient fini par céder sur une tête de Karim Benzema à la 73ème minute. Un but en forme de délivrance pour les madrilènes, qui ne se sont pas fait prier pour dérouler dans le dernier quart d’heure afin d’aborder ce quart de finale retour en position de force. Avec trois buts d’avance, difficile en effet d’imaginer les Merengues rater la marche des demi-finales. D'autant que José Mourinho n'a pas l'intention de prendre ce match à la légère.

"Peu de changements"

Pour pallier aux forfaits de Khedira, Diarra et Carvalho, l'entraineur portugais devra modifier son onze de départ. Mais aucun chamboulement n'est prévu. "Peu de gens pensent que l'Apoel peut gagner ica 4 à 0, mais il faut respecter notre public et l'adversaire, a confié le Special One. Je ferai donc très peu de changements". Une mauvaise nouvelle pour des joueurs comme Sahin, Albiol, Varane, Coentrao ou Callejon, qui voyaient là une bonne occasion de prouver leur valeur au sein de cet effectif cinq étoiles.

Côté chypriote, le défenseur Oliveira et l’attaquant Ivan Trickovski sont blessés. En revanche, l’ailier brésilien Gustavo Manduca, auteur de buts cruciaux tout au long de la saison, sera à nouveau à disposition d’Ivan Jovanovic. L’entraineur serbe pourrait opter pour une formation un peu plus ambitieuse que la semaine dernière, avec une attaque à deux pointes. Il faudra au moins ça pour réaliser l’impossible. 

Victor Patenôtre

francetv sport @francetvsport