Cristiano Ronaldo, Real Madrid
Le joueur du Real Madrid, Cristiano Ronaldo | NURPHOTO - GIUSEPPE MAFFIA

Le Real Madrid convaincu de la « totale innocence » de Ronaldo

Publié le , modifié le

Alors que Cristiano Ronaldo risque des poursuites pour fraude fiscale en Espagne, l'attaquant-vedette a reçu ce mercredi le soutien de son club du Real Madrid.

Pour le Real, son champion n’est pas hors-la-loi. Le club, tout récent vainqueur de la Ligue des Champions, a apporté son soutien à son attaquant-vedette Cristiano Ronaldo, se disant convaincu de sa "totale innocence". Le Portugais risque des poursuites en Espagne pour une fraude fiscale présumée à hauteur de 14,7 millions d'euros. "Le Real Madrid CF est absolument convaincu que notre joueur Cristiano Ronaldo démontrera sa totale innocence dans ce processus", a écrit le club merengue dans un communiqué, réaffirmant sa "confiance" envers l'attaquant. "Depuis son arrivée au Real Madrid en juillet 2009, Cristiano Ronaldo a toujours montré une volonté claire de remplir toutes ses obligations fiscales. Le Real Madrid CF attend de la justice qu'elle opère avec la plus grande clarté pour que l'innocence de Cristiano Ronaldo soit rapidement démontrée", a continué le club.

Ronaldo risque une amende d'au moins 28 millions d'euros

Le parquet de Madrid a annoncé mardi avoir déposé plainte contre le joueur pour quatre délits présumés contre le Trésor public, correspondant aux exercices fiscaux compris entre 2011 et 2014. Ce dernier estime que le Portugais "a profité d'une structure créée en 2010 pour dissimuler au fisc les revenus générés en Espagne par les droits à l'image". Si Ronaldo était poursuivi puis condamné pénalement, il pourrait être contraint de verser "une amende d'au moins 28 millions" et écoper "d'une peine de prison pour quatre délits fiscaux dont trois aggravés", a averti le syndicat Gestha de techniciens du ministère des Finances. Quant à l’'avocat du joueur, il a déclaré que son client se sentait "lésé" par cette affaire.

La plainte du parquet est fondée sur un rapport du Trésor public et s'inspire de la "jurisprudence Lionel Messi". L'attaquant argentin du FC Barcelone, grand rival sportif de Ronaldo, a été condamné en 2016 par la justice espagnole pour une fraude fiscale de 4,1 millions d'euros. La nouvelle malédiction des ballons d’or ?