Inter joie eto'o 102010
Les Interistes ont brillé | AFP

Le quadruplé pour l'Inter

Publié le , modifié le

L'Inter Milan a remporté la Coupe du monde des clubs en battant en finale les Congolais du Tout Puissant Mazembe 3-0. Les Italiens réalisent cette année un brillant quadruplé après la Coupe d'Italie, la Ligue des Champions, le Scudetto et donc, ce 4e trophée. L'Internacional de Porto Alegre s'est offert quant à lui la troisième place. Le club brésilien a dominé dans la "petite finale" son homologue coréen de Seongnam (4-2).

Un Français a marqué
Il n'y a pas eu de surprise, et le continent africain devra être patient avant de pouvoir remporter ce titre pour la première fois. La logique a été respectée, et l'Inter à qui tout a souri cette année, s'est offert un nouveau trophée cette saison. Les Interistes se sont rapidement mis hors de portée des Congolais, Pandev ouvrant la marque dès la 13e minute, et Eto'o l'imitant quatre minutes plus tard, profitant de grossières erreurs défensives. Alors que l'on craignait une avalanche de buts, les Italiens n'auront finalement ajouté "qu'un" troisième but à cinq minutes de la fin, et c'est le jeune français Jonathan Ludovic Biabiany qui en a été l'auteur portant le score à 3-0.

Lamine N'Diaye (entraîneur du TP Mazembe):  "Ils ont été beaucoup plus forts que nous et ont mérité largement la victoire.  Le métier et l'expérience ont gagné ce soir. Physiquement, on était épuisés. Les  matches précédents, celui contra Pachuca (victoire 1-0 en quarts) et contre  l'Inter (de Porto Alegre brésilien, 2-0 en demi-finales) avaient été durs. Il  nous a manqué une journée de plus de récupération. Les latérales n'ont pas été à  leur meilleur niveau, ça a compliqué la tâche des arrières centraux. L'équipe  n'a pas été à son meilleur niveau ce soir."

Porto Alegre sur la troisième marche
Après une demi-heure de jeu, Porto Alegre menait déjà 2-0 suite à des buts inscrits par Tinga (15e) et Alecsandro. D'Alessandro allait porter le score à 3-0 à la 53e minute, avant que Alecsandro réalise le doublé (71e). Les Sud-Coréens ont relevé la tête en fin de rencontre par l'intermédiaire de Molina, également auteur d'un doublé (84e et 90e). Cette rencontre était l'occasion pour Roberto Abbondanzieri de disputer ses derniers moments en tant que footballeur professionnel. Le gardien argentin, âgé de 38 ans, est rentré dans les dernières minutes, encaissant au passage les deux seuls buts coréens.

Portier de l'Internacional, Roberto Abbondanzieri aura débuté sa carrière à Rosario Central de 1992 à 1997, mais surtout porté les couleurs de Boca Juniors, d'abord de 1997 à 2006, puis un court retour lors de la saison 2009-2010. L'Argentin a également tenté l'expérience européenne pendant trois ans avec Getafe (2006 à 2009). Sélectionné avec l'équipe d'Argentine à 49 reprises, "Pato" a donc décidé de prendre sa retraite, alors qu'il n'était plus que remplaçant à Porto Alegre. Quatre fois vainqueur de la Copa Libertadores, et pourrait désormais se tourner vers les courses automobiles.

Romain Bonte