Lucas
Le nouveau Parisien Lucas | REUTERS - FADI AL-ASSAAD

Le PSG s'impose (5-1) pour le premier match de Lucas

Publié le , modifié le

La nouvelle recrue du PSG, Lucas, a participé à son premier match sous ses nouvelles couleurs, en amical face à Lekhwiya. Entré à la mi-temps, il a semblé en jambes, flirtant avec son premier but, alors que l'équipe parisienne se promenait avec trois réalisations en plus pour s'imposer (5-1).

Arrivé dimanche à Doha, présenté officiellement mardi, l'intégration express de Lucas Moura se poursuit au Qatar. Pour ce match amical de l'équipe parisienne, le Brésilien a pu entrer en jeu, après la pause. Carlo Ancelotti avait en effet décidé de donner du temps de jeu à tout le monde, y compris Lugano ou Nene sur le départ, également entrés en 2e période lors d'un très large turn-over. Quelques passements de jambes, une volonté de jouer simple et de trouver ses coéquipiers, se repliant également défensivement pour récupérer le ballon, l'ancien de Sao Paulo, avec le numéro 29 provisoirement sur le dos, n'a pas forcé son talent.

Et à la 75e minute, il a bien failli inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs. Positionné sur le côté droit, il repiquait dans l'axe en prenant de vitesse son vis-à-vis avant de placer sa frappe du gauche juste à côté du poteau des champions du Qatar. "Je suis très heureux, je me suis amusé sur le terrain ce soir", a-t-il déclaré après le match. "Mais le  plus dur arrive. Il faut que je développe mon jeu pour gagner la confiance du  groupe. Je suis vraiment heureux, c'est une grande équipe, très compétitive et je  veux tout faire pour l'aider à gagner." 

Nene buteur et passeur décisif,​ pour ses adieux?

A ce moment de la rencontre, le PSG était très à l'aise. Un doublé de Lavezzi en 1re  période leur avait donné un court avantage à la pause (2-1), que Nene a fait fructifier après la pause. Plus que jamais sur le départ, le Brésilien délivrait une passe décisive en faisant un demi tour sur lui-même pour Gameiro (57e). Puis, après s'être énervé en raison du traitement viril qui lui était imposé, le N.10 parisien expédiait du gauche le ballon au fond des filets, des 15m (62e). Sans un sourire. Et Verratti trouvait à la limite du hors jeu Menez, qui trompait aisément le portier qatari (69e). Et même si Douchez avait quelques interventions à délivrer dans ces 45 dernières minutes, la formation d'Eric Gerets ne posait pas de grands problèmes au PSG. Pour se faire une idée plus précise du potentiel du joueur de la Seleçao, il faudra attendre d'autres oppositions. Il n'est pas certain que le match de Coupe de France contre Arras, dimanche, lui offre cette occasion.