Alex et Ibrahimovic heureux après le but du Brésilien lors de PSG-Zagreb
Alex et Ibrahimovic heureux après le but du Brésilien lors de PSG-Zagreb | FRANCK FIFE / AFP

Le PSG foudroie Zagreb

Publié le , modifié le

Le Paris-Saint-Germain a dynamité le Dinamo Zagreb (4-0) ce mardi soir lors de la 4e journée de la C1 pour se rapprocher à grands pas de la qualification en huitièmes de finale. Quatre passes décisives de Zlatan Ibrahimovic pour des buts signés Alex (16e), Matuidi (61e), Ménez (65e) et Hoarau (80e) ont fait la différence. Dans l'autre rencontre du groupe A, Le Dynamo Kiev et le FC Porto se sont neutralisé (0-0).

Obligé de composer avec les forfaits de Chantôme, Bodmer et Thiago Motta, blessés, Carlo Ancelotti surprenait un peu avec sa composition d'équipe. L'attaquant argentin Ezequiel Lavezzi effectuait son retour après un mois d'absence, et le jeune milieu de terrain Adrien Rabiot était titularisé, alors que Javier Pastore et Marco Verratti ciraient le banc. 

Lavezzi très actif

Le début de match des Parisiens n'était pourtant pas fameux avec une seule petite occasion, une tête nettement à côté d'Alex sur un coup-franc de Ménez (3e). Ce sont au contraire les Croates qui donnaient des frissons aux supporters du PSG sur un contre conclu par un tir du gauche signé Pivaric qui frôlait le poteau gauche de la cage gardée par Sirigu (12e). Trois minutes plus tard, Alex délivrait Paris d'une belle reprise croisée du droit suite à un "une-deux" parti d'un corner côté droit entre Ibrahimovic et Lavezzi (1-0, 16e). Le Brésilien venait de nouveau de montrer son efficacité dans la surface adverse, avec la complicité involontaire de Kevala, le portier croate, loin d'être irréprochable sur le coup. Quelques minutes plus tard, Rabiot tentait sa chance mais le ballon filait dans les tribunes.

Zlatan Ibrahimovic (attaquant du PSG, auteur de 4 passes décivises, au micro de Canal Plus): "Ils ont fait une bonne première période en face. Nous, on a pris nos marques. C'est toujours plus facile, quand vous êtes devant (au score) et que vous avez plus d'espaces. On aurait pu en marquer deux de plus, mais 4-0, c'est bien".

A la 37e minute, Kevala sauvait les siens sur uns sortie heureuse après une double tête de Sissoko et Maxwell sur corner. Le PSG dominait sans se procurer énormément d'occasions.

Matuidi tue le suspense

Dès l'entame de la seconde mi-temps, Verratti remplaçait Sissoko. A la 53e, Verratti adressait une superbe passe en profondeur pour Ménez qui dribblait le portier adverse et marquait dans le but vide… malheureusement en position de hors-jeu. Dans la foulée, Ibrahimovic frappait juste à côté du but croate. Deux minutes plus tard, le Dinamo manquait d'égaliser sur une tête de Rukavina qui passait juste au dessus.

Le PSG parvenait à ses fins juste à l'heure de jeu: ouverture de Thiago Silva pour Lavezzi sur le côté gauche, l'ancien Napolitain repique vers l'axe et sert Ibrahimovic qui contrôle et effectue une passe lumineuse du plat du pied sur l'aile droite où s'est engouffré Matuidi qui ajuste Kevala pour offrir le break décisif (2-0).

Ibrahimovic régale ses partenaires

Le troisième but arrivait dans la foulée par le même trio: percée de l'intenable Lavezzi sur l'aile droite, remise pour Ibrahimovic dans l'axe qui décale Ménez à l'entrée de la surface. L'ancien Sochalien crochetait le dernier défenseur pour tromper Kevala d'un tir à ras de terre (3-0, 65e). Trois buts et trois passes décisives de Mister Zlatan, largement meilleur que face à Saint-Etienne samedi. Dans la foulée, Pastore remplaçait Lavezzi, acclamé par la foule. Puis Hoarau suppléait Ménez pour l'ultime quart d'heure. 

L'ancien Havrais y allait de son but sur une quatrième passe décisive d'Ibrahimovic: une passe improbable alors que le Suédois –auteur d'un nouveau numéro sur le côté droit- était tombé dans la surface (4-0, 80e). Dans les derniers instants, "Ibra" manquait deux occasions d'inscrire son petit but. Mais la star avait bien réussi un festival dans szon jardin du Parc des Princes. La qualification est quasiment assurée et la première place est encore jouable pour le PSG qui recevra Porto le 21 novembre.

Les réactions :

Carlo Ancelotti (entraîneur du Paris SG): "On  a eu plus d'espaces en deuxième période. En première on a eu plus de mal à  trouver la profondeur, Zagreb a aussi défendu avec plus d'énergie. Ibrahimovic  a joué pour l'équipe comme il le fait toujours. C'est ce qui en fait un joueur  extraordinaire. C'est un leader fantastique, il aide les autres à faire de  meilleures choses. Le prochain match sera sans doute décisif, on a une balle de  match pour aller en 8e. Ce sera sur un terrain difficile, à Kiev, mais c'est  vraiment une balle de match.