Pastore
Javier Pastore (PSG) crucifie Naples. | CARLO HERMANN / AFP

Le PSG et Pastore mystifient Naples

Publié le , modifié le

Grâce à un exploit individuel de Javier Pastore, l'homme en forme du début de saison parisien, le PSG est allé s'imposer sur la pelouse du Napoli (1-2) au terme d'un match amical qui aura permis à David Luiz d'effectuer ses premiers pas sous son nouveau maillot. Seul point noir de la soirée, et non des moindres, la blessure de Thiago Silva, remplacé en début de match.

Et si la recrue providentielle du PSG était déjà au club ? Meilleur parisien lors des matchs de préparation et du match d'ouverture face à Reims, Javier Pastore est semble particulièrement en confiance en ce début d'exercice. Nouvelle illustration de cette petite métamorphose, son but exceptionnel face à Naples, qu'il a décidé de crucifier seul à la 77e minute. Entré en jeu 20 minutes plus tôt, le meneur de jeu argentin progresse jusqu'à l'entrée de la surface, feinte la frappe avant d'éliminer Britos d'un petit pont pour tromper Andujar d'une frappe croisée puissante qui termine sa course sous la transversale (2-1, 77e). 

Avant cela, les débats étaient relativement équilibrés, malgré une légère domination napolitaine en première période concrétisée dès le retour des vestiaires par un but d'Higuain (51e). Pas très inspirés à l'image d'un Cavani - hué du début à la fin - pas à son avantage et remplacé par Ibrahimovic à la pause, les Parisiens ont haussé le ton juste après ce but encaissé et c'est une nouvelle fois l'inévitable Ibra qui s'est chargé de remettre les deux équipes à égalité en reprenant au second poteau un ballon détourné par le gardien napolitain (1-1, 55e).

Au niveau des satisfactions, Laurent Blanc peut donc ranger cette victoire ainsi que la bonne performance de David Luiz pour son premier match sous ses nouvelles couleurs. A l'aise balle au pied, l'ancien joueur de Chelsea à, comme à son habitude,  fait plusieurs remontées de ballon dans son style caractéristique -tête haute,  torse bombé, n'hésitant pas à se lancer dans des séries de dribles, même s'il a aussi offert quelques frayeurs à son entraîneur.

Mais la sortie de Thiago Silva sur blessure en début de match vient sérieusement noircir le tableau. Vraisemblablement touché aux ischio-jambiers sur une talonnade anodine, le défenseur brésilien pourrait bien être absent plusieurs semaines. Une information qui met déjà la pression sur les épaules de David Luiz. Mais il en faut plus pour l'effrayer. 

Victor Patenôtre