Thiago Motta Xabi Alonso
Thiago Motta (PSG) face à Xabi Alonso (Real Madrid) | EPA/MAXPPP

Le PSG bute sur le Real

Publié le , modifié le

Coupable d'un manque de réalisme, le Paris Saint-Germain s'est incliné face au Real Madrid lors d'un match amical de gala à Doha disputé sous une pluie continue (1-0). Un seul but, signé du jeune Jesé, a suffi aux hommes d'Ancelotti, qui retrouvait son ancien club pour l'occasion.

Joueurs et dirigeants parisiens vantaient depuis dimanche, sans qu'elle  saute vraiment aux yeux, la ferveur du Qatar autour du club de la capitale.  Jeudi, elle s'est enfin faite sentir, même si la popularité du Real Madrid et  de Ronaldo semble encore supérieure à celle d'Ibrahimovic et ses équipiers. Chaque rush de la star portugaise et chaque occasion parisienne étaient  ainsi salués par l'enthousiaste public du stade Khalifa, plein pour l'occasion  (près de 40.000 spectateurs) et qui a lancé une "ola" dès la 10e minute de jeu.

C'était juste avant le vrai évènement de la soirée: la tombée d'un  véritable déluge, comme une sorte de possible avant-goût de ce qui attend les  Parisiens dimanche à Brest (L2) en Coupe de France. C'était l'autre message des Parisiens cette semaine: cet amical, aussi  prestigieux soit-il, n'était qu'un élément de préparation aux importantes  échéances à venir. Les deux entraîneurs l'avaient abordé différemment, Laurent Blanc alignant  son équipe-type alors que Carlo Ancelotti, son prédécesseur sur le banc  parisien, a choisi une équipe mixte, entièrement changée à la pause.

90 minutes pour Thiago Silva

Le rythme n'a pas été extraordinaire entre deux équipes qui avaient dans  les jambes quelques heures de vol, quelques jours de vacances et un réveillon.  Le nouveau duel entre "Ibra" et Ronaldo a tourné court, le Portugais sortant  après une discrète première période. Mais il y a eu des occasions, notamment côté parisien où l'on a vraiment  manqué d'efficacité, avec Cavani (16, 34), Ibrahimovic (40), Motta (58), Lucas  (89) ou le jeune Coman, bien entré (81).

Outre le but inscrit par Jese à la 20e minute, Madrid, où Varane, Casillas  et Bale étaient absents, s'est de son côté illustré par une frappe de José  Rodriguez sur le poteau (39) et un très bel enchaînement de Benzema détourné  par Sirigu sur sa barre transversale (52). Blanc avait expliqué que dans un monde idéal, il n'aurait laissé à aucun de  ses joueurs plus de 60 à 70 minutes de jeu. Thiago Silva a finalement joué  toute la partie, Matuidi, Van der Wiel et Ibrahimovic sortant au bout de 72  minutes.

Paris a donc terminé son stage "à la maison" par une défaite contre le Real  Madrid, la deuxième cette saison contre le club espagnol après celle de  Göteborg en juillet (1-0), déjà en amical. On doute que ça tracasse beaucoup l'entraîneur parisien, qui toute la  semaine n'a cessé de parler des échéances à venir, celles du championnat, des  coupes et de la Ligue des Champions, celles qui comptent.

Déclarations : 

Laurent Blanc (entraîneur du PSG): "Les joueurs ont plaisir à être ensemble  et le groupe est en train de vivre une saison intéressante. Il reste la  deuxième partie de saison où tout se gagne. C'est difficile mais excitant. A  propos du recrutement, si le groupe reste en l'état actuel j'en suis satisfait.  Si certains voulaient partir pour avoir plus de temps de jeu, je pourrai le  comprendre. Le plus probable c'est que le groupe reste le même. Ce soir, on  aurait aimé gagner mais je pense que c'était un match de qualité. Le public  aurait mérité plus de buts et le réalisme est peut-être le seul domaine où le  Real Madrid nous a été supérieur. Le contenu m'a plu. On a été aussi bon  qu'eux, voire meilleur, dans beaucoup de domaines. Le travail durant ce stage  était très dur et il a été très bien fait. Le groupe s'est resserré aussi. Ce  stage m'a plu. Ce n'est pas évident de replonger. On a été très exigeant avec  les joueurs et ils ont très bien répondu."
   
Carlo Ancelotti (entraîneur du Real Madrid): "Paris est une très bonne  équipe, on le savait. Mais je trouve que l'équipe a progressé. Il y a plus de  liant."

AFP