Portugal-Suède
Cristian Ronaldo a ouvert le score pour le Portugal face à la Suède | AFP -Francisco LEONG

Le Portugal bute sur la Suède, les Pays-Bas n'y arrivent plus

Publié le , modifié le

Le Portugal s'est incliné (2-3) face à la Suède mercredi à Madère. Les Suédois, futures adversaires des Français dans les qualifications pour le Mondial, sont revenus en deuxième période grâce à un doublé de Viktor Claesson, avant de profiter d'un but du Portugal contre son camp pour s'imposer dans les dernières secondes. Dans les autres matches amicaux au programme, l'Italie s'est imposée (2-1) aux Pays-Bas qui n'ont pas su profiter de cette rencontre pour se rassurer.

Les Suédois ont donné le ton et les Français sont prévenus. Ils n'ont rien lâché jusqu'à la toute fin de la rencontre. Les Portugais semblaient pourtant bien dans la partie, après avoir ouvert le score très rapidement par Cristiano Ronaldo. La pression des champions d'Europe se concrétisait par un but du Suédois Granqvist à la demie-heure de jeu. Mais après la  pause, les Suédois, qui s'étaient déjà procuré des occasions sans conclure, ont mis davantage d'intensité et d'engagement. Cette pression leur a permis de mette les Portugais sur le eculoir, et de les dominer physiquement au fil des minutes.   

L'Italie plonge les Pays-Bas dans le doute

A Amsterdam, les Pays-Bas, plongés en pleine crise après avoir vu s'éloigner une qualification pour le Mondial suite à leur défaite vendredi en Bulgarie, ont subi la loi d'une Italie pleine de maîtrise. Deux jours après le limogeage de leur sélectionneur, Danny Blind, les Oranje ont tenté de faire bonne figure mais face à des Azzurri emmenés pas un excellent Marco Verratti, ils n'ont pas eu le répondant nécessaire. Ils sont même apparus loin du niveau et de la maîtrise affichés par leur adversaire. Pourtant tout a bien commencé pour les Néerlandais. Le jeune gardien italien Gianluigi Donnarumma, 18 ans tout juste. sélectionné à la place de la légende Gianluigi Buffon était, dès la 10e minute, trompé par son propre équipier, Alessio Romagnoli. De quoi enflammer l'Arena d'Amsterdam qui allait toutefois déchanter, suite à l'égalisation d'Eder, moins d'une minute plus tard à la suite d'un beau ballon placé dans la lucarne (1-1, 11e).Sereine, l'Italie maîtrisait la rencontre. Et, à la 32e minute, Leonardo Bonucci marquait le but du 2-1 à la réception d'un corner.

La Russie, dont les performances médiocres inquiètent à un an de "son" Mondial-2018, a arraché un nul (3-3) à la Belgique qui men,ait 3-1 jusqu'à la 74e minute. Alors que les Diables Rouges, grâce au pénalty de Kevin Mirallas (17e) et un doublé de l'attaquant Christian Benteke (42e, 45e), pensaient le match plié, les Russes, qui avaient ouvert le score dès la 3e minute par Viktor Vasin, ont réussi à changer le cours du jeu à la toute fin de la rencontre.

L'Islande, équipe surprise du dernier Euro, l'a emporté en Irlande (1-0). La Croatie a subi un revers inattendu en Estonie (3-0), et le récent champion d'Afrique des nations, le Cameroun, a été surpris par la Guinée (2-1).

francetv sport @francetvsport