Neymar Brésil Coupe des Confédérations
Neymar, l'atout de la Seleçao. | ADALBERTO MARQUES/AGIF

Le point sur la Coupe des Confédérations

Publié le , modifié le

Les demi-finales de la Coupe des Confédérations opposeront le Brésil à l'Uruguay, mercredi, et l'Espagne à l'Italie, jeudi. Mais avant cela, petit retour sur un premier tour riche en événements marquants...

Les deux favoris, l'Espagne et le Brésil, sont bien au rendez-vous. Dans le Groupe A, le pays hôte a largement été à la hauteur de son statut de favori, signant trois victoires convaincantes. Neymar, récemment transféré de Santos à Barcelone, a assuré le spectacle au sein d'une sélection dominatrice, inscrivant trois buts magnifiques dont un au bout de seulement 172 secondes contre le Japon lors du match d'ouverture. Dans le Groupe B, la supériorité de l'Espagne fut évidente, avec un total de quinze buts marqués pour un seul encaissé. Del Bosque, le sélectionneur espagnol, a  pris soin de faire jouer l'ensemble de ses 23 joueurs à disposition. Elle s'est même payée le luxe d'inscrire 10 buts contre Tahiti au Maracana.

L'Italie et l'Uruguay en outsiders

Moins convaincante que le Brésil, la Squadra Azzurra a néanmoins assuré sa qualification pour les demi-finales. Ils ont sans surprise battu le Japon et le Mexique, mais n'ont rien pu faire face à la fougue des hommes de Scolari (défaite 4-2). Andrea Pirlo, le maître à jouer des Italiens, a d'ailleurs inscrit un magnifique coup-franc face aux Japonais, le jour de sa centième sélection. L'Uruguay a aussi franchi l'écueil du premier tour, grâce à une victoire cruciale face au Nigéria (2-1). A cette occasion, Diego Forlan est devenu le premier joueur de son pays à atteindre la barre des 100 sélections. 

Le Japon, le Mexique et le Nigéria éliminés

Le Mexique était considéré comme un outsider crédible avant le début de la compétition, emmenés par leur star Chicharito. Seul une victoire inutile 2-1 face au Japon est à mettre à leur actif. La frontière entre le succès et la défaite est parfois mince, et les Japonais en ont fait l'amère expérience. Menant 2-0 puis 3-2 contre l'Italie, les Asiatiques se sont finalement inclinés 4-3 à cause du but vainqueur signé Sebastian Giovinco. Les Samourais Bleus quittent donc la compétition par la petite porte comme les Mexicains. Le Nigéria non plus n'a pas fait illusion au Brésil, malgré une victoire 6-1 sur Tahiti et deux performances encourageantes contre l'Espagne et l'Uruguay. : 

Tahiti : des larmes et un but

Le petit poucet de la compétition n'est pas prêt d'oublier cette expérience.  Marama Vahirua n'a pas pu retenir ses larmes lors de l'hymne national avant le premier match. Face aux Nigérians, son coéquipier Jonathan Tehau a même inscrit un but pour la première participation à une compétition internationale de cette sélection d'amateurs. Après leur dernier match, les Tahitiens ont même déployé une banderole avec écrit dessus "Obrigado Brazil" (Merci le Brésil) pour remercier leurs hôtes.Ils ont tenu à remercier leurs hôtes pour leur soutien indéfectible, malgré un nombre record de buts encaissés (24). 

Classement Groupe A : 

1. Brésil - 9 points
2. Italie - 6 points
3. Mexique - 3 points
4. Japon - 0 point

Classement Groupe B : 

1.Espagne - 9 points
2.Uruguay - 6 points
3.Nigeria - 3 points
4.Tahiti - 0 point

 

Place maintenant aux demi-finales cette semaine...

Adrien Debargue