Pérou joie Copa America 2011
La joie des Péruviens Guerrero, Vargas, Lobaton | AFP - Rodrigo Buendia

Le Pérou s'offre une demie surprise

Publié le , modifié le

Absent des demi-finales de la Copa America depuis 14 ans, le Pérou a créé la sensation en battant, en prolongation, la Colombie (2-0). Après avoir créé une petite sensation en finissant devant l'Argentine lors de la phase de groupes, les Colombiens sont donc éliminés. Les Péruviens affronteront en demi-finale le vainqueur du match choc entre l'Argentine et l'Uruguay.

Après avoir créé la surprise en finissant premier du groupe A de la Copa America, devant l'Argentine, la Colombie pensait bien avoir les cartes en mains pour poursuivre son chemin. D'autant qu'en quarts de finale, c'est le traditionnel petit poucet, le Pérou, qui était son adversaire. Une formation habituellement en queue de peloton sur le continent sur-américain, qui avait dû sa présence en quarts à un succès (contre le Mexique) et un nul (contre l'Uruguay) dans le groupe C, pour obtenir le statut de meilleure 3e. Mais les Colombiens ont eu bien du mal à faire éclater leur supposée supériorité.

Après avoir subi quelques semelles en début de match, les coéquipiers de Mario Yepes ont multiplié les actions, sans pour autant se montrer irrésistibles, ni mettre en danger de façon considérable le portier péruvien, Fernandez. A la 65e minute du match, c'était l'occasion en or. Sur une longue ouverture aérienne, le défenseur Rodriguez, en reculant, déviait le ballon de la tête mais le laissait dans la course de Moreno qu'il attrapait avec les mains, le Colombien chutant pour un penalty aussitôt sifflé. Avec ses 73 buts en 85 matches à Porto, l'attaquant Falcao, très mobile, se présentait au tir, mais sa tentative passait à côté du cadre, alors que le portier péruvien avait plongé du bon côté. Juste après, Moreno plaçait une accélération terrible sur le côté droit, mais son tir heurtait violemment le montant du but du Péru (68e). Puis, dans le temps additionnel, c'est Guarin qui réalisait un festival sur le côté gauche, mystifiant trois joueurs avant de se recentrer et de placer un tir surpuissant, dévié par le gardien sur sa propre barre transversale (92e). Les deux équipes devaient donc jouer la prolongation, que débutait mieux le Pérou avec un sauvetage du portier colombien Martinez dès la première minute sur un tir de Vargas. A la 99e, sur un contre rondement mené, c'est son homologue Fernandez qui gagnait son duel en sortant bien au-devant d'Armero. Et finalement, à avoir des occasions sans les mettre au fond des filets, la Colombie finissait par s'incliner. Sur un long coup franc péruvien, Martinez sortait pour dégager le ballon, rentrait dans son coéquipier Yepes pour que les deux hommes finissent au sol. Le ballon sortait à peine de la surface et Lobaton expédiait un missile sous la barre pour ouvrir le score (1-0, 102e) pour le Pérou. Les Cafeteros encaissaient ainsi leur premier but dans cette compétition. Une frappe flottante et puissante de Moreno, stoppée en deux temps par Fernandez (108e), sonnait la charge des Colombiens. Le siège du but péruvien était désordonné, et sur une mauvaise relance, Geurrero récupérait le ballon dans la moitié de terrain adverse, fixait deux défenseurs pour glisser en retrait à Vargas qui fusillait à son tour le gardien colombien (112e, 2-0). La surprise était totale, et alors que le stade se vidait des spectateurs argentins, pressés d'aller regarder le quart de l'Albiceleste à la télévision, les Rouge et Blanc pouvaient laisser exploser leur joie. Solides, rugueux et surtout beaucoup plus réalistes que la Colombie, le Pérou met fin à quatre éliminations consécutives en quarts de finale de la Copa America.