Wesley Sneijder
Le Néerlandais Wesley Sneijder. | Yann Coatsaliou / AFP

Le Néerlandais Wesley Sneijder nouveau numéro 10 de l'OGC Nice

Publié le , modifié le

Après Hatem Ben Arfa en 2015 puis Mario Balotelli la saison passée, l'OGC Nice et son dixième budget de Ligue 1 viennent d'officialiser l'arrivée de Wesley Sneijder, recordman de sélections (131) avec les Pays-Bas et meneur de jeu reconnu. "L'OGC Nice compte un troisième vainqueur de la Ligue des champions dans son effectif après Dante et Mario Balotelli. Arrivé dimanche sur la Côte d'Azur, Wesley Sneijder est un Aiglon après avoir satisfait à la visite médicale lundi", a annoncé en milieu d'après-midi le club azuréen.

Nice après l'Ajax, le Real, l'Inter...

Sa cinquième recrue estivale a participé dans la foulée à sa première séance de travail sous la direction de l'entraîneur Lucien Favre. Le vice-champion du monde avec les Oranje en 2010, année de sa conquête de la triple couronne avec le Championnat d'Italie, la Coupe d'Italie et la Ligue des Champions sous les ordres de José Mourinho à l'Inter Milan, a été libéré de sa dernière année de contrat par le club turc de Galatasaray courant juillet. Le meneur de jeu est certes un peu plus âgé (33 ans) que ses deux illustres prédécesseurs sur la Promenade des Anglais, mais il n'a pas connu d'éclipses de carrière. Il a joué à l'Ajax Amsterdam, son club formateur, au Real Madrid, où l'incroyable effectif lui a sans doute laissé peu de place, à l'Inter Milan et à Galatasaray.

La Coupe du Monde 2018 dans le viseur

Nice n'a pas pressé le pas dans ses grandes manoeuvres estivales sans raison. Ses qualités de meneur, sa justesse de passes, ses coups francs, son intelligence font de Wesley Sneijder un indispensable renfort pour le Gym en vue de sa double confrontation avec Naples en barrage de la Ligue des Champions (aller en Italie le 16 août, retour à l'Allianz Riviera le 22 août). Le milieu de terrain néerlandais n'aspire qu'au très haut niveau et vise un billet pour la Coupe du Monde en Russie l'été prochain. Dans cette perspective, Nice, assuré à minima de jouer l'Europa League, lui garantit une exposition plus importante que la Sampdoria de Gênes, des clubs chinois ou la MLS (championnat nord-américain).

AFP