Luis Suarez Juan Arango dents 042015
Luis Suarez et Juan Arango, des joueurs incisifs | AFP

Le mordant Suarez fait des émules

Publié le , modifié le

Luis Suarez qui a déjà mordu deux joueurs dans sa brillante carrière, a visiblement fait des émules. Le joueur de Tijuana, Juan Arango, a en effet planté ses crocs sur l'épaule d'un adversaire, samedi lors d'un match du championnat du Mexique perdu (4-3) contre Monterrey. L'international vénézuélien a écopé de deux matches de suspension lundi.

En 2010, Suarez qui jouait alors pour l'Ajax d'Amsterdam, avait mordu une première fois un adversaire, puis été suspendu par la Fédération néerlandaise. Mais la sanction n'avait visiblement pas été suffisante pour l'Uruguayen. Devenu attaquant de Liverpool, "El Pistolero" s'était attaqué au bras du défenseur de Chelsea, Ivanovic. Malgré cette nouvelle sanction, le goût de la chair fraîche était trop fort pour Suarez qui avait de nouveau sévit, cette fois en pleine Coupe du monde face à l'Italien Giorgi Chiellini. Cette fois, la Fifa lui avait infligé quatre mois de suspension.

C'est peut-être en regardant Suarez mordre ses adversaires, que Juan Arango a eu l'idée de l'imiter. Le milieu de terrain a ainsi mordu à l'épaule gauche le défenseur mexicain de Monterrey, Jesus Zavala, sans que l'arbitre ne s'en redne compte. Mais face au scandale suscité par ce geste, la Commission de discipline de la Fédération mexicaine s'est saisie du cas lundi, et sanctionné de deux matches l'ancien joueur du Borussia Moenchengladbach et de Majorque. Ce dernier s'est excusé publiquement à Zavala après le match, précisant qu'il s'était senti "frustré et énervé".

Romain Bonte