Le médecin de Newcastle craint "davantage de blessures" à la reprise

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
blessures foot

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Plus de blessures lors de la reprise des championnats européennes ? C'est un oui estime le médecin du club de football de Newcastle. Selon ce dernier, la transition vers la compétition sera dur physiquement et il s'attend à davantage de blessés au vu du rythme effréné dés la reprise de la Premier League.

"Nous nous attendons à davantage de blessures à ce moment-là", a confié Paul Catterson, le médecin de Newcastle à la radio BBC5.  "Les joueurs ont couru sur des tapis roulants et ont fait des exercices en intérieur pendant huit semaines, donc cette transition (vers la compétition) est une sollicitation différente pour les organismes", a-t-il ajouté.

Il a évoqué la saison 2011 du championnat de football américain (NFL), dont la pré-saison avait été limitée à 17 jours au lieu des 14 semaines habituelles par une grève pour des revendications salariales, et qui avait connu une multiplication des blessures au tendon d'Achille.

Un délai très court pour remettre les joueurs en forme suivi d'un calendrier chargé 

Encore en lice en quart de finale la Coupe d'Angleterre, Newcastle aura entre 10 et 12 matches à jouer en un peu plus de 6 semaines pour terminer sa saison. Outre les délais très courts pour remettre les joueurs en forme - trois semaines entre les premiers entraînements avec contacts et les premiers matches - les mesures pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 ont aussi des répercussions sur les soins.

"Nous avons eu des joueurs qui ont demandé des bains glacés après l'entraînement pour la récupération et pour le moment ils ne peuvent pas en avoir", a-t-il déploré. "Tout ce qu'on peut faire, c'est leur donner de la glace à emmener à la maison. C'est comme si on était revenu 15 ans en arrière", a regretté Catterson.

Olivier Giroud déplore lui aussi un manque de soins

Un point également soulevé par l'attaquant français de Chelsea Olivier Giroud, dans une interview sur le site internet du club. "Ce qui a aussi changé par rapport à une pré-saison classique, c'est que nous n'avons que 15 minutes de soins à la fin de l'entraînement. Normalement, en pré-saison, on est très exigeant avec les muscles et on les sollicite beaucoup, surtout quand on ne s'est pas entraîné depuis plus de deux mois", a détaillé le champion du Monde.

"Les muscles tirent et grincent, mais on respecte les règles du gouvernement et de la Premier League. Mais je reconnais que si je pouvais avoir davantage de soins et de traitements pour prendre soin de mon corps, ce serait mieux" a-t-il ajouté.

AFP