Le leader du championnat autrichien rétrogradé pour infraction aux consignes sanitaires

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Le LASK Linz avait accueilli le 12 mars Manchester United en Ligue Europa
Le LASK Linz avait accueilli le 12 mars Manchester United en Ligue Europa | JOE KLAMAR / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le LASK Linz, club entraîné par le Français Valérien Ismaël, a été sanctionné ce jeudi par les instances dirigeantes du football autrichien. Leader du championnat jusque-là, le LASK a été accusé d'avoir enfreint les consignes sanitaires en s'entraînant avec l'effectif complet à plusieurs reprises et prématurément. Le LASK devra verser une amende de 75 000 euros et perd six points au classement, passant ainsi à la seconde place derrière le RB Salzbourg.

Le LASK Linz a perdu jeudi sa place de leader du championnat autrichien, rétrogradé en deuxième position du classement pour avoir enfreint les consignes sanitaires et repris prématurément l'entraînement en effectif complet. À quelques jours de la reprise des matches prévue le 2 juin, le club a été sanctionné par les instances de la Ligue d'un retrait de six points et d'une amende de 75 000 euros. Le LASK, entraîné par le Français Valérien Ismäel, a annoncé qu'il comptait faire appel.

Le LASK a déposé plainte pour effraction

C'est une vidéo filmant à leur insu les entraînements des joueurs qui a déclenché l'affaire : selon les bandes parvenues à la Ligue, le Lask s'est entraîné à quatre reprises en effectif complet à une période où seuls des groupes de six joueurs maximum étaient autorisés, pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. Le RB Salzbourg, sextuple champion qui comptait trois points de retard sur le club de Linz, récupère ainsi la tête du classement.

La Bundesliga autrichienne a encore dix rencontres à disputer cette saison. Les matches se dérouleront à huis clos tous les trois jours pour rattraper le retard et terminer le championnat la première semaine de juillet. Le LASK a de son côté déposé plainte pour effraction affirmant qu'une caméra a été introduite dans son stade pour espionner ses entraînements des mois d'avril et mai.

AFP