Le Havre - PSG : Un Paris déjà d'attaque, à un mois de la Ligue des champions

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Monier
Kylian Mbappé (PSG)
Kylian Mbappé (PSG) | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour sa reprise, à un mois de la Ligue des champions, le Paris Saint-Germain a offert un festival offensif (0-9) au 5 000 spectateurs du Stade Océane (Le Havre). Le quatuor offensif du PSG Neymar - Mbappé - Icardi - Di Maria s'est montré à son avantage, avec une première période intense et marquée par cinq buts. Le Brésilien et l'Argentin ont inscrit chacun un doublé.

On pouvait craindre une rentrée timide, le poids d'une longue coupure alourdissant les jambes parisiennes. Mais face au Havre, le champion de France a démarré son premier match depuis mars en trombe, avec cinq buts en première période. Ils en ont ajouté quatre autres, avec un onze remanié, dans le deuxième acte. Une démonstration offensive plus qu'encourageante pour une reprise, à douze jours de sa première finale de Coupe et à un mois du quart de finale de Ligue des champions contre l'Atalanta. 

Un quatuor déjà rodé 

Les "quatre fantastiques" parisiens ont débuté la rencontre, avec Mauro Icardi à la place d'Edinson Cavani, dont le contrat s'est achevé fin juin. Dès la 8e minute, l'Argentin a profité d'un centre impeccable de Thilo Kehrer, titularisé en arrière droit, pour ouvrir le score (8e, 0-1). Il a doublé la mise dix minutes plus tard, sur un superbe service de l'extérieur du pied d'Angel Di Maria (19e, 0-2). Di Maria, encore lui, a ensuite lancé Neymar vers le but, avant qu'un dribble du Brésilien ne laisse sur place toute la défense havraise, gardien inclus (21e, 0-3).

à voir aussi Match amical : Revivez la large victoire du PSG au Havre 9 à 0 Match amical : Revivez la large victoire du PSG au Havre 9 à 0

Puis le quatrième larron s'est mêlé au festival. Kylian Mbappé a profité d'une perte de balle devant la surface pour battre Mathieu Gorgelin à bout portant (29e, 0-4). L'attaquant français a ensuite obtenu un penalty, transformé sereinement par Neymar (43e, 0-5). Sortis à la pause, les attaquants parisiens ont été bien suppléés par le jeune Arnaud Kalimuendo (buteur pour le 8-0) à la 59e et les moins jeunes Pablo Sarabia (buteur à la 52e et 61e) et Idrissa Gueye (buteur à la 50e). Egalement entré en jeu, Marco Verratti a été décisif sur deux des quatre buts parisiens de la deuxième période, avec des ouvertures lumineuses pour ses coéquipiers. 

Le Havre dépassé par l'intensité parisienne

Comme Keylor Navas et Marquinhos, les quatre offensifs étaient les seuls titulaires assurés de débuter les rencontres majeures de la fin de saison parisienne, même si Di Maria sera suspendu face à l'Atalanta. La performance est forcément à relativiser, face à une équipe du Havre visiblement pas au même stade dans sa préparation (la Ligue 2 ne reprend que le 22 août). Mais outre une supériorité technique évidente et attendue, les Parisiens ont montré un investissement et une intensité, certes limités à 45 minutes, impressionnants pour un match de reprise. Il faudra confirmer, d'abord contre Beveren (17 juillet) et le Celtic (21 juillet), mais surtout Saint-Etienne, en finale de la Coupe de France (24 juillet), et contre Lyon en Coupe de la Ligue (31 juillet). "Ce n’est pas le moment de perdre la tête avec le match contre l'Atalanta Bergame (en quarts de finale de la Ligue des champions, NDLR)", a d'ailleurs rapidement éludé Thomas Tuchel en conférence de presse. "Le défi est d’arriver à Lisbonne avec deux titres." 

à voir aussi Le Havre-PSG en public : "Une victoire pour le foot français", se réjouit Maracineanu Le Havre-PSG en public : "Une victoire pour le foot français", se réjouit Maracineanu