Le Graët ne se représentera pas

Le Graët ne se représentera pas

Publié le , modifié le

Noël Le Graët a annoncé vendredi sur RMC que son actuel mandat à la tête de la Fédération française de football serait le dernier et qu'il ne se représenterait pas à sa succession fin 2016.

"C'est le dernier (mandat). J'aurai fait six ans, j'aurai 75 ans et il sera  temps de laisser la place à des plus jeunes. Mais j'ai encore deux ans", a dit NLG. Elu à la tête de l'instance le 18 juin 2011, M. Le Graët, ancien maire de  Guingamp et ancien président du club de la ville, avait été réélu pour quatre  ans le 15 décembre 2012.  Depuis sa prise de fonctions, les comptes fédéraux sont dans le vert, le  nombre de licenciés a passé le cap des deux millions et son choix de confier la sélection à Didier Deschamps s'est avéré payant avec une qualification, certes au forceps et en barrages (contre l'Ukraine 0-2, 3-0), pour le Mondial où les  Bleus peuvent de nouveau nourrir quelque ambition. Mais la fin de son mandat sera surtout marquée par l'organisation de  l'Euro-2016 en France.

Enfin, interrogé sur la possibilité de voir Michel Platini, président de  l'UEFA, se présenter à la tête de la Fifa face à Joseph Blatter, président  actuel et qui devrait officialiser sa candidature à sa propre réelection pour  le scrutin de 2015, NLG a affirmé que "oui (il le soutiendra, ndlr). Si le  président de la FFF ne soutient pas Michel Platini, il faut vraiment changer de  président". "Mais je n'ai pas l'impression qu'il se dirige vers une candidature, a  toutefois estimé M. Le Graët. Sepp Blatter est en place et il devrait être  candidat. Je ne suis pas certain que Michel sera candidat. Blatter est  difficile à battre."

AFP