Stade de France
Le Stade de France | AFP PHOTO JOEL SAGET

Le contrat de concession du SDF sécurisé

Publié le , modifié le

Le contrat de concession liant le Consortium Stade de France à l’Etat, a été sécurisé grâce à un avenant signé le 9 septembre 2013 par le gouvernement et le Président-directeur général du Consortium Robert Hosselet.

Signé en 1995, le contrat de concession portant sur le financement, la conception, la réalisation, l’entretien et l’exploitation du Grand Stade à Saint-Denis, souffrait d’un montage complexe et fragile. "L’avenant qui vient d’être publié purge le contrat des clauses qui avaient été déclarées illégales par le Tribunal administratif de Paris en 1996, et le met ainsi définitivement à l’abri de tout risque de contentieux", explique un communiqué du ministère des Sports.

L’indemnité pour absence de club résident que l’Etat versait annuellement au Consortium a par ailleurs été suspendu jusqu’à l’été 2017 ou tant que les deux principales fédérations sportives utilisatrices (FFF et FFR) auront une convention avec le stade. Selon le ministère des Sports, cela permettrait de réaliser une économie d'au moins 64 millions d’euros sur les quatre prochaines années. Depuis le début de son exploitation, l’Etat a déjà versé 114 millions au Stade de France à ce titre.

Romain Bonte