Chili - Beauséjour - Vidal
Jean Beauséjour félicité par ses partenaires pour son ouverture du score | AFP - PIERRE-PHILIPPE MARCOU

Le Chili vient à bout du Mexique

Publié le , modifié le

Le Chili a pris la tête du groupe C de la Copa America en battant le Mexique (2-1), à San Juan, après le nul entre l'Uruguay et le Pérou (1-1). Il s'agit de la deuxième victoire seulement en six matches du tournoi (après le 1-0 de la Colombie contre le Costa Rica dans le groupe A).

Le Mexique, avec un groupe composé majoritairement de joueurs de moins de 22 ans (que huit ont incorporé après avoir remplacé des joueurs exclus pour raisons disciplinaires), avait pourtant ouvert la marque d'une tête lobée signée Araujo (41e). Mais le Chili, dans une formation proche de celle qui avait atteint les 8e de finale du Mondial-2010, dominait et marquait coup sur coup deux buts, par Paredes qui prolongeait dans le but un tir de Contreras (67e), puis par Vidal d'une tête sur corner (73e).

Les Chiliens, dirigés par Claudio Borghi, se sont procurés les meilleures occasions face à de jeunes Mexicains courageux, par l'entremise d'Alexis Sanchez qui ratait le cadre en face-à-face avec le gardien aztèque (5e) puis Suazo dont le tir passait au-dessus de la transversale (32e).

Dans l'autre match du jour, l'Uruguay et le Pérou se sont quittés dos à dos 1-1.

Réactions:
Diego Forlan (attaquant de l'Uruguay ): "Ca a été un match très difficile. Ils ont marqué ce but en première période et ça nous a compliqué le match. Ils ont bien fermé derrière, et nous avions du mal à arriver devant leurs cages. J'ai eu une occasion, ça aurait dû faire 2-1, et dans ce genre de compétition, si on ne profite pas de ses occasions, on se rend les choses compliquées. Mais le Pérou ne nous a pas surpris, parce qu'il a des joueurs qui jouent bien, et nous le savions".
Luis Suarez (attaquant de l'Uruguay ): "Il ne faut pas se chercher d'excuses. En première période, nous étions en retrait, et ensuite nous avons eu des occasions que nous n'avons pas concrétisées. Je suis satisfait parce que l'équipe a tout donné, même si en tant qu'attaquant, on veut toujours marquer des buts. Nous savions que le Pérou n'allait pas nous faire de cadeau, qu'il venait jouer comme il l'a fait. Tous les matches sont importants, mais celui-ci était un match-clef pour démarrer d'un bon pied dans cette coupe.

Gilles Gaillard