Zico
Le Brésilien Zico | VANDERLEI ALMEIDA / AFP

Le Brésil soutient Zico, candidat à la présidence

Publié le , modifié le

La Confédération brésilienne de football (CBF) a apporté son soutien à l'ex-joueur brésilien Zico, qui sera candidat à la présidence de la Fifa s'il obtient l'appui de quatre autres fédérations comme le veut le règlement de l'instance.

"Zico a notre soutien pour faciliter sa candidature. S'il obtient les  quatre autres signatures, la CBF soutiendra sa démarche", a déclaré le  président Marco Polo Del Nero, cité dans un communiqué. Zico, gloire de la sélection brésilienne dans les années 1980, a été  brièvement ministre des Sports en 1991 avant de démissionner en raison de la  procédure de destitution du président d'alors, Fernando Collor de Mello. Pour être candidat, Zico doit recevoir le feu vert de quatre autres  fédérations nationales d'ici le 26 octobre, date butoir pour la présentation  des candidatures.

Le Brésil a accordé sa voix à un cinquième mandat de Joseph Blatter fin mai  avant que le Suisse ne démissionne quelques jours plus tard en raison du  scandale de corruption d'ampleur inédite qui secoue l'organe gérant du football  mondial. Parmi les dirigeants détenus dans le cadre de cette affaire figure José  Maria Marin, prédécesseur et parrain politique de Marco Polo Del Nero, qui a  pris la présidence de la CBF en avril.

La Fifa élira le successeur de Blatter lors d'un congrès extraordinaire le  26 février 2016. Le président de l'UEFA, le Français Michel Platini, qui s'est  officiellement déclaré candidat mercredi, est vu comme le grand favori. Le prince jordanien Ali bin Al Hussein, seul candidat contre Blatter fin  mai et battu, le président de la Fédération libérienne Musa Bility et le  Sud-Coréen Chung Mong-joon, ancien vice-président de la Fifa, sont les autres  candidats déclarés.

AFP