Brésil joie Mondial 2010
Les Brésiliens heureux | AFP - Gabriel Bouys

Le Brésil favori à sa succession

Publié le , modifié le

La Copa America qui se tient de vendredi au dimanche 24 juillet en Argentine permettra de jauger l'état de forme des pays de la zone Amsud. Particulièrement en verve lors de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, l'Uruguay (demi-finaliste), le Brésil, l'Argentine, le Paraguay (quart de finaliste) et le Chili (huitième de finaliste) tenteront de confirmer à trois ans du Mondial brésilien. Le Mexique -invité- fait figure d'outsider très sérieux.

Il ne faut jamais l'oublier. L'Amérique du Sud est avec l'Europe le grand pourvoyeur de champions du monde dans l'histoire du football. Depuis le premier Mondial disputé en 1930 en Uruguay, les sacres planétaires se sont partagés entre huit pays: le Brésil en a gagné cinq, l'Argentine et l'Uruguay deux ce qui fait neuf pour l'Amsud soit juste un de moins que le vieux continent (Italie quatre, Allemagne trois, Angleterre, Espagne et France un). Depuis l'après-guerre, le Brésil reste la référence mondiale comme les All Blacks le sont au rugby ou les Etats-Unis en basket. De Pelé à Kaka en passant par Zico ou Ronaldo, les Auriverde ont toujours suscité l'admiration. La nouvelle génération incarnée par Lucas, Ganso ou Neymar promet énormément d'autant que tous les Brésiliens espèrent voir les leurs faire la passe de trois (2007, 2009, 2011) à l'occasion de cette Copa chez le rival argentin.

L'Argentine, qui organise la compétition cette année, demeure l'une des meilleures formations de la planète depuis les années 70, avec des joueurs qui ont fait rêver jeunes et moins jeunes (Maradona, Redondo, Batistuta, Messi). L'Albiceleste misera sur son joyau et ses cadres (Mascherano, Zanetti, Tevez) pour retrouver son lustre, 18 ans après son dernier succès dans l'épreuve (les Gauchos en comptent 14 en tout, comme l'Uruguay, six de plus que le Brésil).

Les autres sont un peu distancés quoique potentiellement attractifs. Quatrième du Mondial 2010, l'Uruguay possède quelques grands talents (Suarez, Forlan, Cavani) qui peuvent lui permettre d'envisager une quinzième victoire dans la compétition. Le Paraguay, battu de justesse par l'Espagne en quart de finale de la dernière Coupe du monde, tentera de déjouer les pronostics grâce à son bloc solide et à ses attaquants (Santa Cruz, Nelson Vandez, Lucas Barrios) tout comme le Chili d'Alexis Sanchez, la star de l'Udinese. 

La Colombie croit beaucoup en son tandem Falcao-Guarin. La Bolivie, l'Equateur et le Pérou espèrent bien figurer. De là à gagner… Enfin, les deux invités de cette édition sont le Mexique et le Costa Rica. Si ces derniers n'attendent pas forcément grand-chose si ce n'est de donner une belle image, les Verts visent au moins le dernier carré, même sans "Chicharito" Hernandez, meilleur buteur de la récente Gold Cup (7 buts) remportée par les siens. Alex Ferguson, qui le couve à Manchester United, ne doit pas être mécontent de voir son talentueux attaquant prendre un peu de repos cet été.