Leverkusen
Le Bayer Leverkusen |

Le Bayern ne s'en sort pas, Leverkusen s'accroche

Publié le , modifié le

Rien ne va plus pour le Bayern Munich. Tenus en échec par Nuremberg lors de la 29e journée de Bundesliga (1-1), les Bavarois voient Hanovre s’emparer de la 3e place, dernière qualificative pour la Ligue des Champions. Le leader Dortmund, tenu en échec à Hambourg (1-1), voit le Bayer Leverkusen, tombeur de Sankt Pauli revenir à 5 longueurs.

Le cauchemar se poursuit pour le Bayern Munich. Eliminés dès les huitièmes de finale de la Ligue des Champions par l’Inter, les hommes de Louis Van Gaal poursuivent leur chemin de croix sur la scène nationale. D’ores et déjà assurés de finir la saison sans le moindre titre, les Bavarois ont chuté du podium de Bundesliga à l’issue de la 29e journée à la suite du match nul concédé sur la pelouse de Nuremberg (1-1). Alors qu’ils semblaient avoir fait le plus dur en ouvrant le score dès la 5e minute par l’intermédiaire de Müller, Ribéry et ses coéquipiers n’ont pas été capables de préserver leur but d’avance et voient Hanovre, tombeur de Mayence (2-0), se hisser provisoirement sur le dernier strapontin qualificatif pour la C1, par le biais d'un tour préliminaire. "Ce n'est pas la première fois cette saison qu'on gaspille un avantage", a  tenté de dédramatiser Louis van Gaal. "On avait très bien commencé, mais on aurait dû marquer plus en première  période, car ce n'était pas le Nuremberg habituel lors des 45 premières  minutes. Ils se sont retrouvés en seconde période, mais ils n'ont tiré qu'une  seule fois au but et marqué un but, dont nous sommes grandement responsables",  a-t-il ajouté, regrettant la mésentente entre Lahm et Kraft, responsable du but  adverse. Tous n'affichent pas le même recul. Ainsi, Robben a  reçu un carton rouge après le coup de sifflet final pour avoir critiqué  l'arbitre. "Il était frustré, mais un joueur pro doit contrôler ses nerfs et  c'est malheureusement ce qu'il n'a pas réussi à faire", a regretté son  entraîneur.

Dortmund a sauvé l’essentiel. Promises au titre depuis la trêve, les troupes de Jürgen Klopp voient pourtant le Bayer Leverkusen combler son retard au fil des journées. Menés au score par Hambourg à la suite d’un but signé Ruud van Nistelrooy, les leaders du championnat ont trouvé les ressources morales et physiques pour égaliser dans les arrêts de jeu par l’intermédiaire de Blasczykowski (1-1). Hôte de Sankt Pauli, le Bayer Leverkusen n’a pas laissé passer l’opportunité de se rapprocher encore un peu plus du leader. Invaincu depuis sept journées et victorieux de leur quatre derniers matches de championnat, les hommes de Jupp Heynckes ont poursuivi sur le même rythme en s’imposant 2-1. Largement dominateur tout au long du match, le Bayer a cependant dû puiser dans ses réserves pour se défaire d’un promu coriace, qui a cru longtemps créer l’exploit en ouvrant le score par l’intermédiaire de Takyi (58e). Leverkusen n’a cependant rien lâché et s’est sorti à l'énergie de ce traquenard grâce à Kiessling (66e) et Lars Bender (77e). Le Bundesliga est relancée

Magath manque son retour

Dans le bas du classement, Francfort et le Werder Brême avait partagé les points (1-1) en match avancé vendredi. Avec ce sixième match sans défaite, Brême, qui vit sa saison la plus difficile depuis 1998-99, conserve une avance conséquente (6 points) sur la 16e place synonyme de barrage. Une marge qui semble confortable mais le calendrier du Werder a de quoi inquiéter ses supporters avec entre autres les réceptions de Schalke 04, Wolfsburg et Dortmund, sans oublier un déplacement à Munich. Monchengladbach n'a pas encore dit son dernier mot. Lanterne rouge de Bundesliga, les hommes de Favre ont infligé une véritable correction à Cologne  en s'imposant sur le score sans appel de 5 buts à 1, grâce à Arango, Reus, Daems et Nordtveit. Fort de ce succès éclatant, le Borussia demeure à la dernière place mais revient à deux longueurs de Sankt Pauli et Wolfsburg.

24 jours seulement après avoir été remercié, Felix Magath faisait son retour sur la pelouse de Schalke 04. Les joueurs de Gelsenkirchen qui ne le supportaient plus avant son licenciement, ont soldé leurs comptes avec leur ex-coach en s'imposant 1 à 0 grâce à un but de Jurado. Après leur succès étincelant sur la pelouse de l’Inter en quart de finale de la Ligue des champions, les protégés de Rangnick ont trouvé dans la venue de Magath la motivation nécessaire pour puiser dans leurs réserves et accrocher une victoire qui leur permet de s’emparer de la 9e place.

Thomas BONNET