Le Bayern et Dortmund à la colle

Le Bayern et Dortmund à la colle

Publié le , modifié le

Le Real Madrid, vainqueur de Saragosse 3-1, profite du match nul de Barcelone, pour vraiment s'envoler en tête de la Ligua. Les deux co-leaders de la Bundesliga, eux, l'ont conjointement emporté lors de la 19e journée : le Bayern Munich a battu Wolfsburg (2-0) tandis que le Borussia Dortmund s'est défait de Hoffenheim (3-1). Enfin en Italie, la Juventus a dominé l'Udinese 2-1 et garde le leadership du Calcio.

 ESPAGNE: Le Barça laisse s'échapper le Real Madrid

Le Barça a été accroché sur la pelouse de Villarreal (0-0), pointant désormais à sept points d'un Real Madrid qui s'est imposé tranquillement à Bernabeu, contre Saragosse (3-1), à l'occasion de la 21e journée de Liga. Après ce nouveau match nul à l'extérieur, les Blaugrana, qui totalisent 45 points, cèdent encore un peu plus de terrain au Real Madrid, plus que jamais leader avec 52 points.Samedi, le Barça, qui a décidément du mal cette saison à l'extérieur où il a déjà laissé échapper 13 points, n'a pas trouvé la solution face à une équipe de Villarreal accrocheuse et luttant pour chaque ballon.

Le Real Madrid, vainqueur lui de Saragosse à domicile après avoir pourtant été mené au score, a donc fait un grand pas vers la victoire finale en Liga. Fatigue ou suffisance, le Real se sera montré assez indolent en début de match et était mené dès la 11e minute sur une action a priori inoffensive: l'avant-centre des visiteurs Aranda, servi côté droit, se défaisait de Carvalho et centrait dans la surface pour Lafita qui ne laissait pas passer cette aubaine (0-1, 11e).

Dos au mur, le Real se mettait enfin à jouer, libérant le ballon beaucoup plus rapidement qu'il ne l'avait fait jusqu'alors. A la demi-heure, Kaka concluait ainsi parfaitement une très bonne passe en profondeur de Carvalho (1-1, 32e). Puis Özil, véritable maître à jouer des Blancs, offrait un centre au cordeau à Cristiano Ronaldo qui n'avait plus qu'à pousser le ballon dans les filets des visiteurs (2-1, 48e). Quelques minutes plus tard, Özil en personne se chargeait de terminer le travail d'une frappe puissante du gauche (3-1, 55e).

ALLEMAGNE: Dortmund et le Bayern ne se quittent plus

Une semaine après l'humiliante défaite (3-1) à Mönchengladbach, le Bayern a douté jusqu'à l'heure de jeu avant d'être libéré par le 17e but de la saison de Gomez d'un gauche rageur. Le Français Franck Ribéry, de retour de suspension, a apporté un peu d'éclat à l'attaque bavaroise par ses accélérations, dont celle provoquant le coup-franc à l'origine du but de "Super Mario". Le Néerlandais Arjen Robben a libéré le stade en inscrivant le deuxième but dans le temps additionnel.

Avec 40 points, l'équipe de Jupp Heynckes conserve sa place de leader à la différence de buts sur Dortmund, même si celle-ci n'est plus que de trois longueurs. Toujours privé de Mario Götze, Dortmund a parfaitement enchaîné sur la victoire à Hambourg (5-1), s'imposant grâce à un doublé du virevoltant japonais Shinji Kagawa (16, 55) et un but de l'international Kevin Grosskreurtz (31). De son côté, Schalke  04 a suivi le tempo en fin d'après-midi, grâce à sa large victoire 4-1 sur la pelouse de Cologne et demeure au même niveau que Dortmund et le Bayern.   

ITALIE: La Juventus garde son rythme

 La Juventus Turin a remporté son sommet contre l'Udinese (2-1) grâce à un doublé d'Alessandro Matri, et restera  aux commandes du championnat quelque soit le résultat de l'AC Milan contre Cagliari, dimanche. Toujours invaincue cette saison, la Juve prend 4 points d'avance sur le  Milan, et relègue l'Udinese, troisième, à six longueurs. Samedi soir à Turin, dans un match disputé sous un déluge de neige fondue, la Juve a ouvert le score  par Matri (1-0, 42e). Les "Petits zèbres" égalisaient sur une contre-attaque conclue par Antonio  Floro Flores, servi par Mauricio Isla (55), mais la Juve reprenait l'avantage  par le même Matri, habile pour contrôler une intelligente déviation de Claudio  Marchisio (62).

"C'était un match qui valait six points, a dit Conte.  Je me méfiais du type de football de l'Udinese, très bonne en contre attaque.  Nous avons perdu des balles qui pouvaient coûter cher, mais nous avons été  capables de remettre les choses d'aplomb. Bravo aux joueurs."

Julien Lamotte