Barcelone Xavi Iniesta joie 12 2010
Xavi et Iniesta, se dirigent tout droit vers une nouvelle finale. | AFP - Javier Soriano

Le Barça à un pas de la finale !

Publié le , modifié le

Ce mardi, le FC Barcelone et le Real Madrid s’opposeront pour la quatrième fois en trois semaines au Camp Nou. A la clef, une place en finale dans le sublime stade de Wembley. Forts de leur victoire à l’extérieur (0-2) la semaine passée, les Catalans partent avec un fort avantage et sont favoris pour la finale du 28 mai prochain.

Les Blaugrana recevront les Merengue dans leur antre pour le match retour des demi-finales. Cette rencontre clôturera l’avalanche de ‘clasicos’ disputés ces trois dernières semaines. Alors que la température semble redescendre légèrement entre les deux équipes, cette dernière opposition entre les deux ‘ennemis’ fait toujours couler autant d’encre. C’est au tour de l’ancien entraîneur du Bayern Munich, Ottmar Hitzfeld, d’y aller de son petit commentaire sur ‘The Special One’. "Heureusement que les méthodes destructives de Mourinho, à savoir uniquement provoquer et détruire les actions de l'adversaire, n'ont pas fonctionnées", déclare l’entraîneur allemand dans Kicker (bi-hebdomadaire allemand). Ce dernier se montre très critique à l’égard du Portugais. "Une telle façon de jouer ne correspond pas aux exigences du Real, c'est même une honte pour le Real Madrid. Elle porte atteinte au renom et à l'image de ce club légendaire", poursuit-il.

Devant la déferlante de critiques qui s’est abattue sur le jeu ultra-défensif du Real Madrid la semaine passée, José Mourinho semble prêt à jouer l’offensive à Barcelone. En effet, l’entraîneur lusitanien alignera quatre joueurs offensifs : Ozil, Di Maria, Cristiano Ronaldo et Benzema. Et pourtant le 29 novembre dernier, La Casa Blanca avait essuyé une lourde défaite (5-0) avec ces quatre joueurs alignés en attaque. Avec les absences de Sergio Ramos et Pepe (tout deux suspendus), le natif de Setubal devra composer une défense inédite avec Arbeloa, Carvalho, Albiol et Marcelo. Ces quatre joueurs n’ont disputé qu’un seul match ensemble, lors de la phase de poule de la C1, face à Auxerre (victoire 4-0).

Côté catalan, hormis les forfaits déjà connus d’Abidal, Maxwell et Adriano, Pep Guardiola devra également se passer, en défense, de Milito et du jeune Montoya. Bonne nouvelle néanmoins avec le retour d’Andres Iniesta, absent au match aller. Les Blaugrana ont fait le plus dur en allant s’imposer à Madrid (0-2) mais devront toutefois se méfier du Real, qui reste une puissance offensive remarquable. Même si cela semble être une mission particulièrement ardue, du côté de Madrid on ne s’avoue pas vaincu et on croit à l’exploit. "Le Madridisme croit toujours aux comebacks. S'il existe une équipe qui sait ce qu'héroïsme veut dire, c'est bien le Real Madrid. Rien ne doit nous empêcher de ressentir de l'espoir et de l'excitation avant le match de mardi", estime ainsi le directeur général du club, Jorge Valdano.

Le choc entre les deux Grands d'Espagne intervient en tout cas dans un climat délétère. Accrochages sur le terrain et en dehors, invectives et attaques par la suite. Le FC Barcelone a déposé plainte contre le Real Madrid auprès de l'UEFA pour les attaques de l'entraîneur madrilène José Mourinho contre son homologue catalan Pep Guardiola. Le club de la capitale espagnole en appelle lui aussi à l'arbitrage de l'instance européenne en accusant les joueurs catalans de simulation. Echange de bons procédés entre les deux ennemis de toujours.

Cette rencontre permettra les retrouvailles entre José Mourinho et Franck de Bleeckere, arbitre critiqué par le Portugais pour son arbitrage de la saison passée lors de la demie Barça-Inter. Mais l’ancien technicien de l’Inter de Milan est suspendu et suivra la rencontre des tribunes.

José CEPEDA