Pedro Barcelone
Pedro (Barcelone) | JOSEP LAGO / AFP

Le Barça met la pression sur le Real

Publié le , modifié le

Sans forcer, le FC Barcelone a dominé Cordoue lors de la 16e journée de Liga grâce à des buts de Pedro, Suarez, Piqué et Messi par deux fois (5-0). Ce succès permet aux Catalans de revenir à un point du leader, le Real Madrid, qui dispute ce samedi soir la finale de la Coupe du monde des clubs contre San Lorenzo.

En marquant si vite, dès la 2e minute, Pedro n'a peut-être pas rendu service à son équipe. Menant rapidement au score, le Barça s'est rapidement endormi face à une équipe de Cordoue plus soucieuse de ne pas réveiller la bête que de véritablement l'inquiéter. Les Andalous, relégables avant le coup d'envoi, débutaient de la plus mauvaise des manières en se faisant surprendre dès les premières secondes par une ouverture de Rakitic en direction de Pedro, dont l'enchaînement contrôle - frappe sous la barre était un modèle du genre (1-0, 2e). L'international espagnol, remplaçant d'un Neymar encore à court de compétition après sa blessure, confirmait ses excellentes dispositions actuelles. Celles des Blaugrana, en revanche, sont beaucoup plus fluctuantes. 

Toujours empêtrés dans ce jeu de passes devenu stérile alors qu'il faisait leur force il y a encore quelques saisons, les Blaugrana semblaient ronronner et ce n'était pas leurs remontées de balle extrêmement lentes qui allaient réveiller le Camp Nou, apathique jusqu'à la pause. Heureusement pour Luis Enrique, le Barça possède en son sein des individualités qui peuvent débloquer toutes les situations. C'était d'abord Luis Suarez qui, après un contrôle plein de classe, venait doubler la mise (53e). puis, chose rare, les Catalans allaient marquer par deux fois sur corner.

Messi, un contrôle exceptionnel

D'abord par Piqué, qui revient progressivement à son meilleur niveau et auteur d'un coup de tête smashé parfait (3-0, 80e) puis par Messi, qui héritait d'un ballon mal repoussé par la défense à l'entrée de la surface pour marquer en force, et du droit, sous la barre (4-0, 82e). L'Argentin offrait même un dernier cadeau à ses supporters sur un chef d'oeuvre dont il a le secret, un contrôle irréel dos au but enchaîné avec une nouvelle frappe du droit (5-0, 90e). Le Barça avait mis le temps, mais il bouclait 2014 en beauté, sur un 11e match de rang sans défaite. 

Julien Lamotte