Ligue des champion Barça Puyol Messi 092011
La joie des joueurs du Barça avec Puyol et Messi en tête | AFP - Viktor Drachev

Le Barça déroule, Chelsea piétine

Publié le , modifié le

Le Barça s'est facilement imposé (5-0) face à un Bate Borisov peu inspiré au cours de la 2e journée de la Ligue des Champions, mercredi à Minsk, se portant du même coup aux avant-postes du groupe H. Dans le même temps, l'AC Milan a maîtrisé les Tchèques de Plzen 2-0. Dans le groupe E, Valence et Chelsea se sont neutralisés 1-1.

Un Messi des grands soirs...

Le Barça a éteint rapidement tout  suspense puisqu'il menait 2-0 dès la 22e minute. La suite de l'exercice a donc consisté à aider Messi à ouvrir son compteur. Chose faite dès la 38e minute,  grâce à l'aide du gardien, et encore ensuite avec un doublé (56e). Un carton qui  efface quelque peu le nul contre Milan en ouverture.
      
Du côté de l'AC Milan face à Plzen, Ibrahimovic a fêté de la meilleure des façons son  retour en débloquant la rencontre sur penalty (53e) avant d'offrir à Cassano  (66e) le 2000e but de l'ère Berlusconi. Rageant pour les Tchèques qui n'avaient  pas démérité jusque-là. En revanche, les Milanais enchaînent enfin avec un 2e  succès en quatre jours.

Chelsea rate le coche

Dans le groupe E, les Blues de Chelsea repartent avec un nul qui peut leur laisser un goût amer. Certes Cech a dû s'employer mais les trois points tendaient les mains à ses coéquipiers jusqu'à ce penalty offert à Soldado à la 86e minute. Auparavant, Chelsea, toujours en tête, avait mieux géré ses temps faibles que Valence, mais l'obstination espagnole est finalement récompensée. Valence demeure 3e au classement.

En parallèle, le Bayer Leverkusen a dominé Genk 2-0. Les Allemands ont fait le boulot. Mais après trois revers de rang, les coéquipiers de Ballack, dont le 1er but avec le Bayer donne plus d'ampleur à son succès, étaient peut-être un peu craintifs. Le compteur débloqué, cela leur permet toutefois de se propulser à la 2e place du groupe. Genk glisse à la 4e place.

Le Zenit se reprend bien

Dans le groupe G, le Zenit St-Pétersbourg a étouffé le FC Porto 3-1. Surpris il y a deux semaines, le  Zenit s'est parfaitement repris en s'imposant devant le prétendant à la  première place du groupe. Mais après avoir ouvert la marque dès la 10e minute  par Rodriguez, Porto a coupé son effort et s'est fait rejoindre puis dépasser par des Russes en furie et un Shirokov auteur d'un doublé. Avec trois points  chacune, les deux équipes sont au coude à coude.
      
Le Shakhtar Donetsk et l'Apoel Nicosie n'ont pu faire mieux que match nul (1-1): Les Chypriotes ont failli créer  l'exploit mais ils n'ont rêvé que trois minutes après le but de Trickovski (61e)  annihilé par l'égalisation de Jadson. Mais ils comptent quatre points et ne  font pas une mauvaise affaire puisqu'ils sont toujours premiers. En revanche,  Donetsk, dernier avec un point, doit faire mieux.

Réactions:
Javier Mascherano (défenseur du FC Barcelone):  "Il s'agit d'un match où nous n'avons rencontré aucun problème. Nous sommes  tout de suite bien entrés dans la rencontre, en étant très concentrés. A titre  personnel, je me suis senti bien. Mais cela ne veut rien dire quant à la suite.  Piqué, qui n'a pas joué aujourd'hui, va reprendre petit à petit. De mon côté,  j'essaie de profiter de chaque occasion de jouer et de rendre service à mon  équipe. Enfin, pour ce qui est de Messi, devenu ce soir deuxième meilleur  buteur ex-aequo du club (avec Kubala), je crois que plus que parler de Messi,  il faut surtout le voir." 
Dani Alves (défenseur du FC Barcelone): "Tout  ce que fait Pep Guardiola a du sens. S'il a choisi cette fois la défense à  quatre, c'est parce qu'il avait bien étudié le jeu du Bate Borisov. Quoi qu'il  en soit, nous avons eu un match très commode ce soir. Quant à Messi (dont le  doublé lui a permis de devenir le 2e meilleur buteur de l'histoire du club, à  égalité avec le Hongrois Ladislao Kubala, 194 buts, ndlr), c'est une chance  folle de l'avoir comme coéquipier. Il a battu des records à la pelle et je suis  sûr qu'il continuera."   

Gilles Gaillard