Le trophée du Ballon d'Or
Le trophée du Ballon d'Or retourne chez son créateur, l'hebdomadaire France Football | AFP - FRANCK FIFE

Le Ballon d'Or n'est plus sous le contrôle de la Fifa et retourne à France Football

Publié le , modifié le

Après six ans de partenariat avec la Fifa, l'hebdomadaire France Football a récupéré la gestion du trophée individuel le plus prestigieux du football, le Ballon d'Or. Un retour aux basiques qui va en ravir certains et qui s'accompagne de quelques changements.

Wesley Sneijder et Franck Ribéry doivent pester intérieurement. Le Néerlandais et le Français auraient été élus Ballon d'Or, respectivement en 2010 et en 2013, si la formule de vote n'avait pas changé suite à l'accord passé entre France Football, le créateur du trophée, et la Fifa. Pendant six ans, cette collaboration entre l'hebdomadaire et l'instance dirigeante du football mondial, pour ne faire qu'un seul et unique trophée individuel - exit le Fifa World Player -, a sacré le duo Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. L'Argentin en a récolté 4, le Portugais 2. Le talent individuel des deux hommes avait fait la différence à chaque fois, grâce aux votes des capitaines et des sélectionneurs. Ces derniers tentaient parfois de ménager les egos et les susceptibilités en votant pour leur partenaires de club ou leur joueur. Désormais, tout cela est de l'histoire ancienne, les journalistes sont à nouveau seuls décideurs de l'élection.

Des changements

Mais en six ans, le monde a bougé, le football a bougé et le Ballon d'Or qui fête ses 61 ans printemps s'offre un petit lifting. Des détails, mais qui ont leur importance. Désormais la liste des joueurs retenus en lice pour la victoire finale, dont on ignore encore la date de publication, sera de 30 et non de 23. L'étape intermédiaire des trois finalistes, qui se résumait souvent aux questions "qui accompagnera Messi et Ronaldo sur le podium?", ou encore tout simplement "qui sera troisième", est supprimée. Enfin, la date de remise du trophée est avancée de quelques semaines, elle aura lieu en décembre de l'année et non en janvier de la suivante. Evidemment, exit le gala dans les locaux de la Fifa à Zurich. 

Fin de l'hégémonie?

Assistera-t-on au sacre d'un nouvel homme après huit années de domination sans partage? C'est possible. Les journalistes étant plus objectifs - malgré la Une de L'Equipe de ce mardi qui appelle ostensiblement à "Votez Griezmann" -, le palmarès pourrait être différent. Le joueur français sort d'une saison énorme avec l'Atletico Madrid et l'équipe de France, mais face à ... Cristiano Ronaldo, vainqueur de la Ligue des champions et de l'Euro, il pourrait être un peu court. Réponse en décembre.