Lionel Messi ballon d'or 2013
En Janvier 2013, Lionel Messi et son beau costume posaient le ballon d'or, le quatrième glané par l'Argentin. | AFP

Le Ballon d'Or Fifa à Lionel Messi

Publié le , modifié le

Lionel Messi est devenu le seul footballeur de l'histoire à remporter quatre Ballons d'Or. Il n'y a pas eu de surprise, et c'est bien l'attaquant argentin du FC Barcelone qui a été désigné meilleur joueur de l'année 2012. Messi devance non seulement des légendes telles que Michel Platini, Johan Cruyff et Marco van Basten, tous trois avec trois trophées, mais il a en outre le mérite d'avoir obtenu ces récompenses consécutivement. Surtout, c'est une très large victoire avec 41,7 % des votes en sa faveur, Cristiano Ronaldo étant deuxième avec 23,7% et Andres Iniesta, troisième avec 10,9% Le premier Français est Karim Benzema et pointe à la 22e place.

Vidéo: Messi reçoit son quatrième Ballon d'Or
Voir la video

CR7 un peu crispé

Au moment de l'annonce du Ballon d'Or, Iniesta a applaudi avec le sourire son coéquipier du Barça, alors que Cristiano Ronaldo était plus mesuré dans ses applaudissements... Le joueur du Real aurait sûrement apprécié décrocher un deuxième trophée, mais il peut se satisfaire d'avoir terminé deuxième du classement établi après le vote des représentants du monde du football et des journalistes. Messi, lui, ne pouvait qu'apprécier ce moment. "Je suis vraiment très heureux d'avoir remporté ce prix", a-t-il déclaré au micro de L'Equipe 21. "Je vais déjà jouir de ce prix qui est tout frais, on verra ce qu'il se passera les prochaines années. Mais j'aurais aimé remporter plus de prix', a-t-il avoué. "Les deux autres joueurs sont des grands joueurs (Iniesta et Ronaldo). Quand on est là, c'est parce que l'on a fait une bonne année" a-t-il indiqué, avant de remercier ses partenaires de club. "Sans mes coéquipiers, je n'aurais pas remporté ce prix. Mon but est de continuer de remporter des trophées à la fois en club et en sélection", a-t-il conclu.

Iniesta prédit un 5e Ballon d'Or à Messi

Pour Iniesta, Messi est déjà favori pour le prochain Ballon d'Or... "Leo, s'il continue comme  cela, ne laissera pas s'échapper un cinquième Ballon d'or consécutif", a déclaré le milieu de terrain catalan. "Je le  félicite à nouveau pour son quatrième trophée qui le rend unique. Il n'est pas question de le donner à d'autres parce que quelqu'un en aurait déjà beaucoup, non, il faut savourer le travail bien fait, ce que nous faisons aujourd'hui. Le  fait que nous ayons tant de représentants d'une même équipe (dans l'équipe de l'année) signifie que nous avons rempli notre mission", a estimé Iniesta.

Si la victoire ne faisait pas l'ombre d'un doute, le joueur de 25 ans se faisait plus modeste avant l'attribution de son prix. "Je ne crois pas que ça ait été ma meilleure année parce que - et je le dis  toujours - le plus important est de gagner des titres avec l'équipe, et on a eu (au FC Barcelone) de meilleures années (que 2012)", avait expliqué le prodige argentin. En 2012, Messi a inscrit en tout et pour tout 91 buts, mais n'a dû se contenter que de la Coupe du roi l'an passé pour seul trophée. L'an passé, la "pulga" avait inscrit son nom aux côtés des légendes Michel Platini, seul joueur à en avoir gagné trois de suite, et de Johan Cruyff et Marco van Basten, qui en avaient également glané trois, mais pas consécutifs. Même si des joueurs aussi légendaires que Pelé ou Maradona ne pouvaient postuler à l'époque où le Ballon d'Or était uniquement décerné à un Européen, Messi et son 1,69m est clairement devenu une légende vivante.

Un enfant du Barça

Au-delà de sa personnalité et de sa nationalité argentine, cette distinction est aussi la victoire d'un club, le Barça. Le prodige est arrivé à Barcelone en 2000 à l'âge de 13 ans, et a rapidement gravi les échelons avant d'être lancé dans le grand bain par Frank Rijkaard à seulement 16 ans, lors d'un match amical contre Porto en novembre 2003. Si on lui reproche encore de ne pas être aussi brillant en sélection, Messi peut toutefois se targuer d'avoir obtenu le titre de champion du monde des moins de 20 ans en 2005. C'est d'ailleurs lui qui avait inscrit sur penalty les deux buts de la victoire 2-1 en finale contre le Nigeria.

Souvent comparé à Diego Maradona, la "Pulga" a comme Maradona été élu meilleur joueur de ce Mondial des - 20 ans, terminant également meilleur buteur du tournoi. Autre similitude avec Maradona, Messi a honoré sa première sélection lors d'un match amical contre la Hongrie (en août 2005). Maradona avait effectué ses débuts internationaux contre ce même pays. Pourtant sélectionné pour la Coupe du monde 2006, il avait été peu utilisé par José Pekerman. Il deviendra deux ans plus tard Champion olympique avec l'Argentine à Pékin. Mais c'est surtout en club que le phénomène Messi fait des miracles sur les terrains. Le N.10 du Barça a notamment inscrit le deuxième but de la victoire 2-0 de son équipe contre Manchester United en finale de la Ligue des Champions en mai 2009. et ce n'est que le début d'une série de records en tout genre. En janvier 2010, il devient le plus jeune joueur de l'histoire de Barcelone à avoir inscrit 100 buts pour le club catalan en match officiel, et quatre mois plus  2010, il termine meilleur buteur de la Liga avec 34 buts.

Les records s'enchaînent

Seule ombre au tableau depuis, il ne marque pas le moindre but lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud, et l'Argentine est éliminée en quart de finale par l'Allemagne (4-0). L'année d'après, il se console avec son club de coeur en étant sacré champion d'Espagne pour la cinquième fois, et remporte sa troisième Ligue des champions, en terminant meilleur buteur avec 12 réalisations. Il y a tout juste un an, le joueur qui a la double nationalité espagnole et argentine devient le deuxième joueur de l'histoire à recevoir le Ballon d'Or trois fois consécutivement après Michel Platini (1983, 1984 et 1985). A la fin de la saison 2011-2012, Messi finit meilleur buteur de la C1 et de la Liga, avec 50 buts. Cerise sur le gâteau il remporte avec ses coéquipiers la Coupe du Roi. Et s'il fallait encore convaincre encore quelques incertains, il établit un nouveau record de buts sur une année civile le 22 décembre dernier avec 91 réalisations, battant le record de l'Allemand Gerd Müller le 9 décembre en portant son total à 86 réalisations, Müller ayant marqué 85 buts en 1972 avec le Bayern Munich et sa sélection nationale. Cette fois, il devient l'unique joueur à recevoir le Ballon d'Or pour la quatrième année d'affilée.


Le palmarès complet de l'édition 2012
    Ballon d'Or
    1. Lionel Messi  (ARG)
    2. Cristiano Ronaldo (POR)
    3. Andrés Iniesta (ESP)
   
    Entraîneur masculin de l'année:
    1. Vicente Del Bosque (ESP)
    2. Jose Mourinho (POR)
    3. Pep Guardiola (ESP)
   
    Equipe-type de l'année: Casillas (ESP) - Dani Alves (BRA), Gerard Pique  (ESP), Sergio Ramos (ESP), Marcelo (BRA) - Xabi Alonso (ESP), Xavi Hernandez  (ESP), Andrés Iniesta (ESP) - Messi  (ARG), Falcao (COL), Ronaldo (POR)
   
    Plus beau but:
    1. Miroslav Stoch (SVK)
    2. Falcao (COL)
    3. Neymar (BRA)
   
    Prix du fair-play: Fédération ouzbèke de football
   
    Prix du président de la FIFA: Franz Beckenbauer (GER)
   
    Joueuse de l'année:
    1. Abby Wambach (USA)
    2. Marta (BRA)
    3. Alex Morgan (USA)
   
    Entraîneur féminin de l'année: Pia Sundhage (USA/SWE)
 

Le palmarès complet depuis la création de la distinction

    1956: Stanley Matthews (ENG)
    1957: Alfredo Di Stefano (ESP)
    1958: Raymond Kopa (FRA)
    1959: Alfredo Di Stefano (ESP)
    1960: Luis Suarez (ESP)
    1961: Omar Sivori (ITA)
    1962: Josef Masopust (CZE)
    1963: Lev Yachine (URSS)
    1964: Denis Law (SCO)
    1965: Eusebio (POR)
    1966: Bobby Charlton (ENG)
    1967: Florian Albert (HUN)
    1968: George Best (NIR)
    1969: Gianni Rivera (ITA)
    1970: Gerd Müller (GER)
    1971: Johan Cruyff (NED)
    1972: Franz Beckenbauer (GER)
    1973: Johan Cruyff (NED)
    1974: Johan Cruyff (NED)
    1975: Oleg Blokhine (URSS)
    1976: Franz Beckenbauer (GER)
    1977: Alan Simonsen (DEN)
    1978: Kevin Keegan (ENG)
    1979: Kevin Keegan (ENG)
    1980: Karl-Heinz Rummenigge (GER)
    1981: Karl-Heinz Rummenigge (GER)
    1982: Paolo Rossi (ITA)
    1983: Michel Platini (FRA)
    1984: Michel Platini (FRA)
    1985: Michel Platini (FRA)
    1986: Igor Belanov (URSS)
    1987: Ruud Gullit (NED)
    1988: Marco van Basten (NED)
    1989: Marco van Basten (NED)
    1990: Lothar Matthäus (GER)
    1991: Jean-Pierre Papin (FRA)
    1992: Marco van Basten (NED)
    1993: Roberto Baggio (ITA)
    1994: Hristo Stoïchkov (BUL)
    1995: George Weah (LBR)
    1996: Matthias Sammer (GER)
    1997: Ronaldo (BRA)
    1998: Zinedine Zidane (FRA)
    1999: Rivaldo (BRA)
    2000: Luis Figo (POR)
    2001: Michael Owen (ENG)
    2002: Ronaldo (BRA)
    2003: Pavel Nedved (CZE)
    2004: Andrei Shevchenko (UKR)
    2005: Ronaldinho (BRA)
    2006: Fabio Cannavaro (ITA)
    2007: Kaka (BRA)
    2008: Cristiano Ronaldo (POR)
    2009: Lionel Messi  (ARG)
    2010: Lionel Messi  (ARG)
    2011: Lionel Messi  (ARG)
    2012: Lionel Messi (ARG)

Romain Bonte