Yachine, URSS, Euro 1964
Le gardien soviétique Lev Yachine (à droite) reçoit le trophée de meilleur joueur de l'année 1964 | Khomich / RIA NOVOSTI

Le Ballon d'Or crée un prix Yachine pour récompenser le meilleur gardien de but du monde

Publié le , modifié le

Après avoir créé un prix de meilleur jeune la saison passée (remporté par Kylian Mbappé), les organisateurs du Ballon d'Or ont ajouté à son palmarès une catégorie: celle du meilleur gardien. Il portera le nom de Trophée Yachine, du nom du célèbre gardien russe Lev Yachine, le dernier et le seul gardien de but à avoir remporté le Ballon d'Or, en 1963. Depuis la création du Ballon d'or en 1956, seuls cinq autres gardiens sont montés sur le podium: Zoff, Viktor, Buffon, Kahn, Neuer.

Champion du monde 2014, demi-finaliste de la Ligue des Champions, auteur d'un triplé en Allemagne, Manuel Neuer n'avait pu monter que sur la troisième marche du podium du Ballon d'Or cette année-là. C'est dire toute la difficulté pour un gardien de but de se hisser sur la plus haute marche. Depuis le sacre de Lev Yachine en 1956, ils ne sont que cinq joueurs occupant ce poste à avoir réussi à monter sur le podium: Dino Zoff (Italie, Juventus) 2e en 1973, Ivo Kitor (Tchécoslovaquie, Prague) 3e en 1976, Oliver Kahn (Allemagne, Bayern Munich) 3e en 2001 et 2002, Gianluigi Buffon (Italie, Juventus) 2e en 2006, et enfin Manuel Neuer (Allemagne, Bayern) 3e en 2014.

Pour offrir un trophée à cette catégorie de joueurs "à part", les organisateurs du Ballon d'Or ont donc créé une nouvelle catégorie. Après le Ballon d'or féminin, décerné pour la première fois en 2018, voici donc le Trophée Yachine. Dix gardiens seront en lice pour obtenir ce trophée chaque année. A l'avenir, il paraît donc de plus en plus évident qu'aucun gardien, quelque soit son talent, ne sera donc récompensé d'un Ballon d'Or. C'est l'autre aspect de cette nouveauté.