Ca discute dans les rangs olympiens
Les Marseillais en plein doute | BORIS HORVAT / AFP

L'axe PLM s'effondre

Publié le , modifié le

Paris Lyon et Marseille se sont tous les trois inclinés lors de la 14e journée de Ligue 1 également marquée par la nouvelle défaite de Bordeaux et la cascade d'expulsions niçoises face à Saint-Etienne. Loin de cette agitation, Montpellier continue de gagner. Et rejoint le PSG à la première place du classement...

EN HAUSSE :

Montpellier toujours plus haut
Après quatorze journées, on ne peut plus parler de surprise. Plutôt de confirmation. Face à Marseille, le club héraultais n'a pas spécialement brillé mais il l'a emporté (1-0). Le propre des grandes équipes dit-on. Grâce à ce neuvième succès de la saison, la formation de René Girard pointe à la première place du classement. Sans qu'il n'y ait rien à redire.

Evian-Thonon, déclaré source de jeunesse
Quatrième match de rang sans défaite pour les Haut-Savoyards. Voué aux gémonies à l'orée de la saison, Evian confirme semaine après semaine sa solidité. Lorient, toujours aussi peu à l'aise à l'extérieur, a pu l'apprendre à ses dépens.

Rennes, Brest : la Bretagne ça vous gagne
Respectivement vainqueurs de Lyon (1-2) et de Sochaux (2-0), Rennes et Brest ont le vent en poupe. S'ils ne nourrissent pas les mêmes ambitions, les deux clubs bretons ont pour point commun une base défensive retrouvée et des pépites offensives capables de créer la différence à tout moment (Pitroika à Rennes, Roux à Brest)

En BAISSE :

Les gros bras se dégonflent
Paris, Lyon et Marseille ont tous les trois perdu ce week-end. Si l'on rajoute Lille, tenu en échec par Toulouse (0-0), la petite santé affichée par les équipes engagées en Coupe d'Europe à de quoi inquiéter à quelques jours de la reprise de la Champion's League et de l'Europa League. Pourtant, dans les trois cas, les entraîneurs ont été confortés dans leur position par leurs dirigeants. Antoine Kombouaré, plus fragilisé que Deschamps et Garde, garde ainsi le gouvernail parisien. Mais le prochain déplacement au Vélodrome vaudra très cher.

Bordeaux, la chute sans fin
Défait à Dijon (2-0), Bordeaux n'en finit plus de décevoir. Les Girondins laissent passer leur vainqueur du soir devant eux au classement dont il occupent à présent la 18e place. Bordeaux relégable après 14 journées, cela paraissait impossible et pourtant... Fébriles en défense, atones en attaque, les Marine et Blanc se doivent de réagir. Du coup, Francis Gillot et les siens se seraient mis en piste pour débaucher Mevlut Erding au PSG.

Nice voit rouge
A l'image de son défenseur Civelli, l'OGC Nice a pété les plombs face à Saint-Etienne. L'Argentin, beaucoup trop nerveux, a été le déclencheur d'un match que les Azuréens ont terminé à huit face à des Stéphanois qui n'en demandaient pas tant pour l'emporter (0-2). René Marsiglia, pour son premier match sur le banc niçois en remplacement d'Eric Roy, espérait sans doute d'autres débuts...

Julien Lamotte