Lassana Diarra sous le maillot de l'OM lors de saison 2016-2017
Lassana Diarra avec l'OM. | AFP - BERTRAND LANGLOIS

Lassana Diarra gagne un premier procès contre la Fifa

Publié le , modifié le

L'international français Lassana Diarra a remporté la première manche de son combat juridique l'opposant à la Fifa et à la fédération belge de football, toutes deux condamnées par la justice belge à lui verser une indemnité de six millions d'euros. En effet, selon un communiqué de l'avocat Jean-Louis Dupont, le tribunal de commerce de Charleroi à reconnu la Fifa et l'URBSFA (la Fédération belge) coupables d'entrave à la circulation des travailleurs.

En février 2015, alors qu'il était sans club depuis la rupture de son contrat avec le Lokomotiv Moscou, le joueur comptait s'engager avec le club belge de Charleroi, à condition d'obtenir la garantie qu'aucune sanction ne soit prise à l'égard du Sporting, en vain.

L'ancien joueur de Chelsea, d'Arsenal et du Real Madrid, actuellement licencié à Marseille, conteste le fait d'avoir été empêché, pendant un an (la saison 2014-2015), de faire son travail et donc de percevoir la rémunération qui en résulte. En août 2014, le Lokomotiv Moscou avait résilié unilatéralement le contrat de travail de Diarra, qui aurait commis certaines fautes (notamment une absence lors de certains entraînements). Le club russe avait réclamé au Français 20 millions d'euros d'indemnités, ramenées ensuite à 10,5.

Dans la foulée, et jusqu'à ce que l'OM fasse appel à sesservices, aucun club n'avait voulu engager le Français en raison d'une disposition de la Fifa prévoyant que le nouveau club acquéreur pouvait être tenu pour co-débiteur de cette somme. La Fifa et la fédération belge ont été condamnées à indemniser le joueur pour le manque à gagner, évalué à six millions d'euros. Cette décision, prise en première instance, est susceptible d'appel.

Christian Grégoire