Nzonzi et la Roma face au CSKA Moscou

L'AS Rome et Valence réalisent la bonne opération

Publié le , modifié le

Plombé par un carton rouge à la 56ème minute, le CSKA Moscou s'est incliné à domicile face à l'AS Rome (1-2) et a largement compromis ses chances de se qualifier. Valence n'a fait qu'une bouchée des Young Boys de Berne (3-1) pour se replacer dans la course à la qualification.

On entame depuis hier un virage décisif dans la course aux premières places en Ligue des Champions. Et Valence et l'AS Rome ont réalisé, chacun dans leur groupe, une très bonne opération ce soir. Les Italiens sont premiers de leur groupe en attendant le match du Real, les Espagnols mettent fin à une série de six matchs sans victoire en Ligue des Champions. 

L'AS Rome opportuniste

Quatre minutes à peine après le le coup de sifflet inaugural de M. Cuneyt Cakir, Kostas Manolas s'élevait dans les airs moscovites pour tromper le gardien adverse, au second poteau. Malgré leur but précoce, les Romains n'ont pas su maîtriser le match en première mi-temps, notamment au milieu de terrain. Manolas et Fazio ont été très solides, ce qui a permis aux Italiens de résister à la pression constante des Russes. Schennikov a notamment a raté l'immanquable, quand il a placé une tête rageuse devant un but vide mais...au-dessus de la cage.  La pression n'a pas diminué en deuxième période, surtout après l'égalisation de Sigurdsson sur une superbe contre-attaque menée par Akhmetov. La dynamique des locaux a finalement été stoppée net avec le carton rouge reçu par Magnusson après un tacle en arrière sur Justin Kuivert. Dans la foulée, Cristante a trouvé Pellegrini seul dans une défense déstabilisée par l'exclusion de Magnusson. Le numéro 7 n'a eu aucun problème pour tromper Akinfeev du gauche. Même si les joueurs du CSKA ont ensuite tout donné pour revenir, se positionnant très haut sur le terrain et multipliant les offensives, rien n'y a fait. L'AS Rome est sortie victorieuse d'un déplacement -une nouvelle fois- dantesque en Russie. 

Valence se replace 

Malgré un match décousu et plombé par un faux-rythme, Valence retiendra les 3 points et surtout leur 2ème place provisoire en attendant le match de Manchester United. Même si les Espagnols ont globalement dominé (54,8%), l'animation a été difficile notamment en raison de l'agressivité de leurs adversaires (39 fautes pour les deux équipes sur l'ensemble du match). Santi Mina a réalisé un très bon match. Dès l'entame, il fait parler son flair d'attaquant en étant au bon endroit au bon moment : il reprend la frappe de Carlo Soler déviée par le poteau. Mais les Espagnols n'ont pas vraiment pu enchaîner, en raison de l'investissement rugueux de leurs adversaires. Et il faut bien reconnaître que ça a marché, puisque Roger Assalé a pu relancer Berne à la 37ème minute, suite à une récupération suisse au milieu de terrain. Pas sereins, mais toujours devant les Valencians puisque cinq minutes à peine après l'égalisation des Young Boys, Santi Mina, toujours lui, qui pousse le ballon au fond sur un centre de Soler. Ce dernier a ensuite enterré les espoirs de Berne à la 56ème minute avec une belle frappe croisée à l'entrée de la surface.