L'Argentine prend une revanche éclatante sur l'Allemagne

L'Argentine prend une revanche éclatante sur l'Allemagne

Publié le , modifié le

Même si l'Argentine ne voulait pas parler de revanche de la Coupe du monde avant ce match amical mercredi en Allemagne, elle n'en a pas moins pris la rencontre avec sérieux, pour aller s'imposer (4-2).

Certes, par rapport au rendez-vous brésilien, les deux équipes n'avaient pas la même configuration et devaient faire avec les absences et les arrêts de carrière. Il n'empêche que, malgré cela, l'Argentine a montré un visage beaucoup plus conquérant, face à des Allemands qui se sont longtemps cherchés. La décision s'est faite en première période, les Argentins profitant d'un inhabituel laxisme défensif de la Mannschaft. Aguero en profitait dès la 21e à la réception d'un centre de Di Maria, imité peu avant la pause par Lamala encore servi par Di Maria et dont la reprise ne laissait aucune chance à Neuer. Dès le retour des vestiaires, Di Maria faisait encore des siennes, cette fois sur coup franc. Le ballon mal dégagé par la défense allemande, échouait à Fernandez qui marquait de la tête. Enfin, avant que la tempête ne cesse sur les têtes allemandes, Di Maria y allait de sa réalisation sur un ballon piqué au-dessus de Weidenfeller entré à la mi-temps à la place de Neuer.

Martino réussit sa première

A 4-0, la leçon était donnée. Les Argentins pouvaient lever le pied. Ce qui permettait à des Allemands, piqués dans leur orgueil, de sauver la face en marquant deux fois d'abord par Schurrle à la reprise d'un corner et en fin de partie, en profitant d'un but inscrit contre son camp par Federico Fernandez, à la suite d'une frappe de Gotze."Je suis très satisfait de la prestation de mon  équipe car on avait encore quelques joueurs qui n'avaient pas beaucoup de  matches dans les jambes, a indiqué le nouveau sélectionneur de l'albiceleste Tata Martino. Angel di Maria a démontré pourquoi il était l'un des cinq meilleurs joueurs au monde".

L'Angleterre difficilement 

Dans les autres rencontres amicales du soir, la Turquie longtemps menée au score est allée l'emporter (2-1) au Danemark, les Etats-Unis ont gagné en République Tchèque (1-0), la Russie a dominé l'Azerbaidjan (4-0) .  Au terme d'un match très disputé, l'Angleterre l'a emporté petitement 1-0 grâce un pénalty de Wayne Rooney. Avant d'entamer les éliminatoires de l'Euro-2016 contre la Suisse lundi, la  sélection aux Trois Lions, revenue en 4-4-2 après les errements brésiliens du  4-2-3-1, a strictement fait le nécessaire contre la 53e nation mondiale.

Réacti​ons

Joachim Löw (sélectionneur  de l'Allemagne): "On a commis des erreurs défensives et elles ont été  immédiatement sanctionnées. Bon nombre de joueurs n'avaient jamais joué  ensemble, il faut donc accepter accepter le verdict. On a pu voir combien la  situation est serrée au sommet de la hiérarchie mondiale. L'Argentine est une  équipe de classe mondiale. Dimanche, il faudra gagner (contre l'Ecosse en  qualifications à l'Euro-2016). Je dois encore nommer un ou deux joueurs. je  pense que Mats Hummels ne sera probablement pas prêt".
   
Lukas Podolski (attaquant de l'Allemagne): "On est évidemment déçu, c'est  clair! De nombreux joueurs n'ont pas repris l'entrainement depuis longtemps,  mais on voulait gagner. Mais le plus important est le match contre l'Ecosse  (dimanche). Il faut maintenant se préparer pour ce match de qualification à  l'Euro-2016".
   
Mario Gomez (avant centre de l'Allemagne): "C'était pour moi très agréable  de revenir après une longue absence. Je suis venu très motivé car c'est  toujours un grand honneur de jouer pour l'Allemagne. On a vu un match entre  deux équipes équilibrées. Au final, on a inscrit deux buts et on aurait pu en  marquer deux autres. Je vais essayer de jouer le plus possible durant les deux  prochaines années".

Roy Hodgson (entraîneur de l'Angleterre):  "On a fini fort. Welbeck a fait du bon boulot. C'est sympa de voir que l'on  n'est pas limités à un système. C'était une grande soirée pour Rooney, avec  beaucoup de responsabilités. Il a marqué et donné la victoire. C'est trop tôt  pour le juger. Je suis sûr qu'il vous dirait qu'il peut mieux faire. Vous me  parlez des deux tirs cadrés seulement? Mais il faut aussi parler de notre  possession, des tirs contrés, d'un lob sur la barre. Ca suffit avec les  statistiques. La Suisse, ce sera différent car elle sera animée d'un autre état  d'esprit à domicile que la Norvège ce soir. On a bien attaqué en première  période et on leur a posé beaucoup de problèmes. Mais ensuite pendant les 15  premières minutes de la 2e période, on a été assez mauvais et Hart a dû  réaliser quelques arrêts décisifs. Heureusement ensuite que les entrées de  Welbeck et Delph nous ont permis de reprendre le contrôle. A 25 minutes de la  fin on a radicalement changé de système et cela a bien fonctionné. Avec un peu  de chance, on aurait même aggravé le score. J'ai vu tout ce que je voulais  voir".
   
Wayne Rooney (Angleterre, au micro de ITV): "En 1re période, on a assez  bien fait vivre le ballon. Mais on a commencé très mollement la 2e période ce  qui est assez décevant même si on a fini par gagner. Les jeunes dans l'équipe  vont apprendre, les autres aussi d'ailleurs vont continuer de le faire.  Nerveusement, c'est toujours compliquer d'exécuter un penalty mais j'étais en  confiance et j'ai frappé fort. Sterling est une vraie menace, qui attaque  l'adversaire. Ca ne marche pas toujours mais c'est vraiment un joueur excitant  à regarder. On aurait pu faire mieux, mais c'était une soirée pendant laquelle  il était surtout important de gagner".

Christian Grégoire