L'ancien joueur Marc Keller va prendre la tête du RC Strasbourg

Publié le , modifié le

L'ancien joueur et dirigeant Marc Keller, à la tête d'un groupe d'investisseurs, a trouvé un accord avec l'actuelle direction du RC Strasbourg (RCS) pour racheter le club, ancienne équipe phare de la région.

L'accord trouvé avec l'entrepreneur Frédéric Sitterlé, qui avait lui-même repris le RCS au début de la saison, "prévoit le rachat pour un euro à la fois de la SAS RCS et de la marque Racing Club de Strasbourg", a précisé Marc Keller, qui doit prendre la présidence du club quand la reprise sera finalisée. Sollicité par la ville de Strasbourg, Marc Keller, qui fut lui-même ancien joueur (1991-1996) puis directeur général (2001-2006) du RCS, a pris la tête d'un groupe d'investisseurs pour reprendre le club, qui fut champion de France en 1979 mais a chuté en quatre ans de Ligue 1 en CFA2 (5e division). L'objectif des repreneurs est de sortir le club de ses nouvelles difficultés financières, qui pourraient l'empêcher d'évoluer la saison prochaine en CFA (4e échelon nationale), malgré la montée obtenue sur le terrain. Le groupe d'investisseurs autour de l'ancien joueur, qui a aussi été dirigeant à Monaco, réunit notamment un ancien président du club, Egon Gindorf, et l'ancien joueur et entraîneur tchèque du Racing Ivan Hasek.

Une augmentation de capital doit avoir lieu dès vendredi pour "réunir les fonds nécessaires en vue de répondre aux exigences de la DNCG (instance de contrôle financier de la fédération française de football, ndlr) en matière de fonds propres et de garanties financières pour la saison à venir", a indiqué M. Keller. L'adjoint au maire de Strasbourg en charge de ce dossier, Alain Fontanel, a fait part vendredi de son "soulagement", jugeant qu'"avec Marc Keller, le club aura un dirigeant solide, crédible et stable". Un audit a évalué le déficit du RCS à 1,4 million d'euros et ses besoins en fonds propres à 850.000 euros. Le RCS avait été relégué en National en 2010, avant d'être placé en liquidation judiciaire en fin de saison dernière. Racheté par Frédéric Sitterlé, un jeune investisseur alsacien, le club était reparti en CFA2.

Julien Lamotte