L'Allemagne cherche l'union face au hooliganisme

Publié le , modifié le

Suite notamment aux affrontements entre supporteurs et forces de l'ordre en marge de Dortmund-Schalke le 20 octobre dernier, les clubs de 1ère et 2e division d'Allemagne doivent se prononcer mercredi sur de nouvelles propositions destinées à renforcer la sécurité dans les stades. Mais le président de la Ligue allemande a averti qu'ils ne devaient "pas perdre leur autonomie" pour ne "pas être contrôlés à distance par la politique".

Le ministre de l'Intérieur allemand, Hans-Peter Friedrich, a lancé un appel à la mobilisation des dirigeants, à deux jours du vote: "J'attends des clubs et des associations qu'ils montrent leur unité après les semaines de controverses. Cela permettrait de faire un grand pas en avant dans la lutte contre la violence dans et à l'extérieur des stades. On a un objectif commun: bannir la violence des stades et de l'environnement du football. En adoptant mercredi le nouveau concept de sécurité, les associations peuvent montrer qu'elles veulent rester à la manoeuvre."