Cristiano Ronaldo
Au bonheur du Madrilène Cristiano Ronaldo | AFP - FRANCK FIFE

L'AC Milan s'en sort bien, Ronaldo dans l'histoire

Publié le , modifié le

Un but contre son camp de Hubocan (75e) a offert la victoire à l'AC Milan lors de son déplacement au Zenith St-Petersbourg (3-2) mercredi en Ligue des Champions (groupe C), alors que les Russes avaient remonté 2 buts de retard encaissés dans le premier quart-d'heure du match. Le Real Madrid (groupe D) a fait exploser l'Ajax d'Amsterdam (4-1) avec notamment un triplé de Cristiano Ronaldo.

Le Milan efface son 0-0 de San Siro contre Anderlecht lors de la 1re journée, et le Zenit s'enfonce après la claque reçue à Malaga (3-0).Chaque équipe a eu sa période, mais le Milan a fini par imposer sa loi sur un but contre son camp du Slovaque Tomas Hubocan (76), pressé par Giampaolo Pazzini.

Tout avait pourtant parfaitement commencé pour les "Rossoneri", qui menaient 2-0, grâce à un coup franc d'Urby Emanuelson (13) et une nouveau but de El Shaarawy. Le jeune (19 ans) héritier de Zlatan Ibrahimovic a marqué sans se poser de question, se promenant en dribbles dans une défense immobile.Inexistante pendant les 20 premières minutes, l'armada de Luciano Spalletti s'est ensuite mise en action, en bombardant ristian Abbiati. Le Zenit est revenu à 2-2 grâce à deux buts avant et après la mi-temps, signés du Brésilien Hulk (45+2), dont le salaire byzantin a créé des tensions dans l'effectif (le capitaine Igor Denisov a été écarté), et par Roman Shirokov (49).e Milan semblait perdu, mais les débats se sont rééquilibrés, et Pazzini, qui avait commencé le match sur le banc, a poussé Hubocan à la faute pour le 3-2.

Tenus en échec lors du premier match, les Milanais restent en position favorable dans ce groupe C, deuxièmes derrière la surprenante équipe de Malaga qui pour la deuxième fois consécutive l'a largement emporté sur le score de 3-0, en allant gagner cette fois sur la pelouse d'Anderlecht, qui avait justement obtenu le nul à Milan. 

Le show Ronaldo

Dans le groupe D, qui pourra arrêter le Real Madrid ? Après un succès de prestige sur Manchester City, remporté avec le coeur et la détermination, l'équipe espagnole a cette fois fait parler le talent pour s'imposer sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam, au terme d'une rencontre pleine et plaisante où les deux formations se sont livrées sans calculer. Cristiano Ronaldo a marqué les esprits avec trois buts de classe, avec en second rôle Karim Benzema, auteur d'un but spectaculaire sur un retourné acrobatique, et d'une passe décisive. Les Madrilènes n'ont laissé aucune chance à l'Ajax, qui n'a pu que réduire la marque en deuxième période par Moisander.       

Manchester City a arraché un point chanceux face à Dortmund, 1 à 1, grâce à un penalty marqué par Balotelli à la dernière minute, à l'issue d'un match dominé de la tête et des épaules par les Allemands.Le Borussia a eu d'innombrables occasions, mais a trouvé face à lui un Joe Hart en état de grâce et a dû se contenter d'un seul but marqué par Reus (62). C'est une main de Subotic, sur une tentative de passe d'Aguëro, qui a provoqué le penalty transformé par l'Italien, entré en jeu peu de temps avant.

Réactions

Roberto Mancini (entraîneur de Manchester City): "Nous n'avons pas bien joué et nous ne méritions pas de prendre un point, mais à la fin cela pourrait avoir beaucoup d'importance. Si nous voulons être au niveau contre les meilleures équipes de Ligue des champions, il faut courir et nous battre plus que ça. Nous avons fait beaucoup d'erreurs. C'est bizarre. Je sais quel est le problème et nous allons le régler très rapidement. Je savais que ça allait être difficile, car le Borussia joue la Ligue des champions tous les ans et a plus d'expérience que nous. Joe Hart nous a sauvé".
José Mourinho (entraîneur du Real Madrid) : "Le Real est de retour, c'est le Real qui a gagné l'année passée contre le Barca. Nous avons joué une très bonne première mi-temps et mené des attaques très organisées. C'est la première fois cette saison que l'équipe gagne trois ou quatre rencontres d'affilée, c'est important pour nos objectifs et pour la confiance. Nous devons continuer. Nous ne pouvons pas gagner toutes les rencontres, mais quand les qualités individuelles se transforment en qualités collectives, c'est normal que les résultats suivent. (Au sujet de Karim Benzema) Il a bien joué, l'équipe a bien joué. Quand l'équipe joue bien, c'est plus facile pour les attaquants. Il a marqué un but fantastique dans un stade historique, pour le Real Madrid. Quand il joue bien, l'équipe joue bien, c'est un grand joueur".

Christian Grégoire