Platini Michel visage 03 2010
Michel Platini, président de l'UEFA | AFP - Jack Guez

La technologie sur la ligne trop coûteuse pour Platini

Publié le , modifié le

Le recours à la technologie sur la ligne de but coûterait trop cher en Ligue des champions, a estimé jeudi le président de l'UEFA, Michel Platini, qui préfèrerait consacrer cet argent à la formation des jeunes. Le patron de l'instance dirigeante du football européen évalue à 54 millions d'euros sur cinq ans le coût de cette mesure.

"Si nous mettons en place la technologie sur la ligne de but en Ligue des champions et en Ligue Europa, nous devrions alors l'installer dans chacun des stades qui accueille des rencontres", a-t-il déclaré à la suite d'un comité exécutif de l'UEFA, à Sofia, en Bulgarie. "Si nous voulions utiliser la technologie sur la ligne de but, nous devrions l'installer dans 280 stades", a-t-il estimé.

Platini: "Une fois tous les 40 ans"

Cette dépense lui paraît d'autant plus superflue que le recours à un tel outil n'est nécessaire, selon lui, qu'une fois tous les 40 ans. "Honnêtement, je préfère allouer plus d'argent au football pour les jeunes et aux infrastructures plutôt qu'à la technologie sur la ligne de but alors que ça fait une éternité qu'un arbitre a raté un but", a poursuivi Michel Platini. 

La Fifa, l'équivalent de l'UEFA au niveau mondial, a d'ores et déjà fait savoir que cette technologie serait utilisée lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil.

Reuters