Michel Platini corruption
L'ancien international français, Michel Platini en pleine tourmente | MICHAEL BUHOLZER / AFP

La suspension de 90 jours de Michel Platini est maintenue par le TAS

Publié le , modifié le

La sanction de 90 jours de Michel Platini a été maintenue ce vendredi par le Tribunal Arbitral du Sport. Accusé de corruption pour avoir touché 1,8 millions d'euros par la Commission d'éthique de la Fifa, Platini est donc toujours suspendu jusqu'au 5 janvier prochain. Sa participation au tirage au sort de l'Euro samedi est mise entre parenthèses. Son ambition présidentielle à la Fifa aussi. L'ancien international jouera sa dernière carte le 18 décembre prochain face à la chambre de jugement de la Commission d'éthique de la Fifa. Une décision définitive sur le sort de l'ancien international devrait être rendue le 21 décembre d'après L'Equipe.

Il y a du bon et du moins bon pour Michel Platini dans la décision rendue par le TAS ce vendredi. Le dirigeant français espérait de la clémence de la part du Tribunal Arbitral du Sport. Il en a eu mais pas sur tous les tableaux. Le TAS a d’abord maintenu sa suspension de 90 jours allant jusqu’au 5 janvier qui l’empêche d’occuper son poste de président de l’UEFA et de mener campagne pour la présidence de la Fifa dont l’élection aura lieu le 26 février prochain. Mais, le TAS a aussi ordonné à la Fifa de ne pas prolonger cette "suspension provisoire pour une durée pouvant aller jusqu’à 45 jours, sur la base de ‘circonstances exceptionnelles’, comme le prévoit l’art. 85 du Code d’éthique de la FIFA". Une telle prolongation "constituerait une restriction excessive et injustifiée du droit de Michel Platini d’accéder à la justice, lui causerait un dommage irréparable et ferait basculer la pesée des intérêts en sa faveur", a précisé le TAS dans son communiqué. Toutefois, le TAS a ajouté qu'une levée de la suspension provisoire n'aurait donné "aucune à Michel Platini que la Commission ad hoc de la Fifa validerait sa candidature pour l'élection présidentielle de la Fifa avant le 5  janvier 2016".

Fixé avant Noël?

Le TAS a également notifié que la "Commission d’Ethique de la FIFA rendrait sa décision finale sur le fond le 5 janvier 2016 au plus tard". L’Equipe croit savoir que ce verdict serait rendu beaucoup plus tôt, même avant Noël puisque le quotidien sportif a avancé la date du 21 février, soit trois jours après sa dernière audition devant la chambre de jugement de la Commission d'éthique de la Fifa. La veille, le 17 décembre, cette même Commission aura auditionné Sepp Blatter. C'est cette Commission qui va trancher définitivement, et sur le fond de l'affaire - y'a-t-il eu corruption ou pas? -, les deux hommes au coeur du scandale, et sceller l'avenir de Michel Platini. Accusé par la chambre d'instruction de cette même Commission de corruption pour avoir perçu 1,8 million d'euros de la part du président de la Fifa en 2011, Platini risque une suspension à vie. Les fêtes de fin d'année auront un goût totalement différent pour Platini en fonction de la décision finale.