Neymar

La presse espagnole évoque déjà un retour de Neymar en Liga

Publié le , modifié le

Trois jours seulement après l'élimination européenne du Paris Saint-Germain, la presse espagnole imagine un possible retour de Neymar en Espagne en évoquant des contacts entre le Brésilien et le Barça d'un côté, et entre le Real Madrid et le père du joueur de l'autre.

Neymar, déjà retour en Liga ? La presse espagnol se prend en tout cas à y rêver. Dans son édition de vendredi, le quotidien sportif madrilène As rapporte que des représentants du Real Madrid "se sont réunis il y a peu à Paris avec le père du joueur", Neymar Sr., qui est aussi son agent. "Les représentants du club merengue ont informé le père de la star brésilienne de leur intérêt pour recruter son fils et de l'intention de verser 400 M EUR pour convaincre le PSG", écrit le journaliste Manu Sainz, réputé proche de l'influent agent portugais Jorge Mendes. Selon As, le Real dispose d'importantes liquidités car son dernier transfert "galactique" remonte à l'arrivée de James Rodriguez en 2014 pour 80 millions d'euros. Et dans ce cadre, Neymar serait "le principal objet de désir du Real pour la saison prochaine".

De son côté, Mundo Deportivo évoque une autre hypothèse, bien distincte : celle d'appels du pied répétés de Neymar pour revenir au Barça, un club qu'il a quitté l'été dernier avec fracas en échange d'un chèque record de 222 millions d'euros. "Le crack brésilien s'est proposé de manière réitérée pour revenir au club blaugrana" à l'été 2019, écrit vendredi le quotidien sportif barcelonais. Des prises de contacts intervenues avant l'élimination du PSG face au Real en huitièmes de finale de Ligue des champions (1-3, 1-2) et la blessure à un pied du crack brésilien, opéré samedi. D'après "MD", le Brésilien estimerait avoir commis "une erreur" en signant à Paris et il aurait évoqué ce possible retour auprès d'anciens coéquipiers, d'employés du club et d'un dirigeant.

Mais le quotidien souligne que le FC Barcelone, qui a dépensé quelque 300 millions d'euros (bonus compris) pour Philippe Coutinho et Ousmane Dembélé, n'envisage pour le moment pas une telle opération, d'autant que les deux parties sont en conflit au tribunal autour d'une affaire de primes non versées au Brésilien. Et au journal espagnol de conclure que, même si certains responsables du Barça voient dans ces messages du Brésilien une tentative d'obtenir un refus blaugrana pour mieux justifier un passage à l'ennemi merengue, "d'ici à 2019, beaucoup de choses peuvent se passer" dans un feuilleton Neymar qui ne fait que commencer...
 

AFP