La presse espagnole divisée après la victoire de Barcelone

Publié le , modifié le

La presse espagnole était partagée ce matin après la victoire de Barcelone face au Real Madrid (2-0), certains journaux remettant en cause l'arbitrage tandis que d'autres jubilaient, voyant déjà le Barça en finale. "Pourquoi?" se demandaient en une Marca et As. "Un carton rouge exagéré à Pepe laisse le Real Madrid à dix pour la quatrième fois face au Barça", estimait Marca, tandis que pour AS, l'arbitre allemand "Stark a dévoré le Clasico".

"Extase", se réjouissait de son côté le quotidien catalan Mundo Deportivo. "Messi est le putain de maître", ajoutait le journal, reprenant ironiquement l'expression utilisée la veille du match par l'entraîneur du Barça Josep Guardiola, s'en prenant à celui du Real José Mourinho. La même expression barrait la Une du quotidien Sport, avec ce commentaire, "De Madrid à Wembley", sous une photo de l'attaquant argentin Lionel Messi, auteur des deux buts qui ont mené le Barça à la victoire et lui donnent un avantage très net avant la demi-finale retour, le 3 mai à Barcelone. "Mourinho, expulsé, a été mauvais perdant. Il s'est une nouvelle fois présenté comme la victime des arbitres", ajoutait Sport.

Mais pour Marca, c'est bel et bien le carton rouge infligé par l'arbitre Wolfgang Stark au défenseur madrilène Pepe qui a signé la victoire du Barça. Stark "est devenu le grand protagoniste du match en expulsant Pepe au début de la deuxième mi-temps. Une décision sévère après une faute du joueur contre Dani Alves, dont au départ personne ne pensait qu'elle dépasserait le carton jaune", écrivait le quotidien. Stark "a expulsé Pepe alors qu'il méritait un carton jaune", s'indignait lui aussi AS. "L'arbitre allemand Stark est entré depuis hier dans la galerie des monstres du +madridisme+" (l'univers madrilène).