La MLS reprendra le 8 juillet par un tournoi à Disney World

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
MLS

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le championnat nord-américain de football (MLS), interrompu en raison de la pandémie de Covid-19, reprendra le 8 juillet avec les 26 équipes réunies pour un tournoi à huis clos à Orlando (Floride), a annoncé la Ligue mercredi.

Le tournoi, intitulé MLS Is Back ("La MLS est de retour"), devrait se dérouler jusqu'au 11 août à Disney World. Les rencontres qui y seront disputées, sous le format d'une phase de groupes, compteront pour la saison régulière de MLS, arrêtée en mars après seulement deux semaines de compétition.

Les joueurs seront soumis à un protocole médical méticuleux et devront notamment passer des tests du Covid-19 chaque veille de match. "Nous sommes heureux de nous associer à Disney pour relancer la saison 2020 de MLS et pour recommencer à jouer au football", a annoncé le commissaire de la MLS, Don Garber, dans un communiqué.

Un format inspiré de la Coupe du monde

"L'opportunité d'avoir les 26 clubs réunis dans un environnement contrôlé nous permet de protéger la santé de nos joueurs, entraîneurs et staffs", a-t-il ajouté. Les équipes commenceront à arriver à Orlando le 24 juin pour des entraînements de pré-saison, et devront être sur place au moins sept jours avant leur premier match. Chaque club disputera au moins trois rencontres durant ce tournoi, au format inspiré de la Coupe du monde, avec une phase de groupes puis des matches à élimination directe.

Don Garber a également évoqué les importantes manifestations antiracistes apparues aux Etats-Unis depuis la mort fin mai de George Floyd, un homme noir de 46 ans, lors de son interpellation par des policiers. "Nous sommes conscients que la mort de George Floyd et d'autres a concentré notre pays sur les problèmes d'injustice raciale, d'inégalité et de violence envers les hommes et femmes noires", a-t-il déclaré.

Le commissaire de la MLS s'est engagé à "créer des programmes ayant un sens et un impact pour lutter contre ces problèmes qui gangrènent notre société depuis bien trop longtemps".

AFP