La MLS fait son retour à huis clos, Thierry Henry dans l'expectative

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Thierry Henry.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La Ligue nord-américaine de foot (MLS) fait son retour à huis clos, à partir de mercredi, avec un tournoi façon Coupe du monde, déjà chamboulé par le coronavirus présent en Floride. Une expérience inédite pour Thierry Henry avec l'Impact Montréal.

La Ligue nord-américaine de foot (MLS) fait son retour à huis clos, à partir de mercredi, avec un tournoi façon Coupe du monde, déjà chamboulé par le coronavirus présent en Floride. Une expérience inédite pour Thierry Henry avec l'Impact Montréal. En attendant d'éventuellement reprendre le cours de son championnat, suspendu après deux journées depuis mi-mars, la MLS a opté pour l'option "bulle" chez Disney World, comme la NBA qui va y finir sa saison à partir du 30 juillet, pour renouer avec le foot.

Or depuis une semaine que la plupart des équipes ont pris leurs quartiers au sein de l'immense complexe ESPN Wide World of Sports, où la MLS a mis en place un protocole visant à les prévenir au mieux d'une contamination au Covid-19, des premiers cas positifs ont été enregistrés. Quatorze membres de délégations dont 12 joueurs ont contracté le virus à leur arrivée à leur hôtel, selon plus de 2.700 dépistages effectués entre le 28 juin et le 4 juillet. La pandémie étant également en recrudescence dans d'autres Etats, une vingtaine d'autres tests positifs ayant été recensés dans certains clubs avant leur départ à Orlando, notamment neuf joueurs du Dallas FC. Ce qui a poussé la MLS à reprogrammer le match opposant les Texans aux Vancouver Whitecaps à une date ultérieure.

"Conditions pas évidentes"

Malgré ces conditions incertaines, Thierry Henry a affiché la semaine passée sa volonté de renouer avec le jeu, tout en soulignant le caractère unique de la situation. "On verra comment ça va se passer. Nous nous préparons à jouer, même si les conditions physiques et mentales ne seront pas évidentes. Il y aura des choses qui se passeront peut-être; il y aura peut-être des débats", a-t-il dit la semaine passée. "J'ai joué beaucoup de tournois. On pouvait sortir, avoir une journée de congé, visiter les alentours, voir sa famille: rien ne se compare à ce qu'on va vivre là-bas. Je ne me plains pas. Nous devrons tous nous adapter, et la MLS a fait son possible pour nous rendre la vie plus facile", a-t-il ajouté.

à voir aussi Coronavirus : Plusieurs joueurs américains touchés en MLS et MLB Coronavirus : Plusieurs joueurs américains touchés en MLS et MLB

Ce tournoi, qui doit s'ouvrir par un derby floridien entre Orlando City SC et l'Inter Miami, propriété de David Beckham, consistera, comme un Mondial de foot, en une phase de groupes - dont les résultats compteront d'ailleurs pour le championnat - suivie de matches à élimination directe. Un vainqueur sera couronné le 12 août. Le premier match de l'Impact aura lieu jeudi contre New England Revolution, dans un groupe C où figurent également le Toronto FC et D.C. United. Pour Henry, ce sera la sixième rencontre officielle, la première en quatre mois et certainement la plus compliquée à aborder.

"Soutenir Black Lives Matter"

"En général, quand tu disputes un tournoi, tu as un temps de préparation, des matchs amicaux. Là, on n'en a pas pour les raisons que l'on connaît. C'est la première fois de ma vie où je me retrouve dans une situation où ton premier match est le premier de la compétition", a-t-il expliqué. Dans ces conditions, difficile d'établir les chances de l'Impact de bien figurer dans ce tournoi dont les favoris se trouvent légitimement parmi les demi-finalistes du dernier championnat: les Seattle Sounders, champions en titre, Toronto FC le finaliste, ainsi qu'Atlanta United et le Los Angeles FC.

Ce dernier, qui espère compter sur Carlos Vela, meilleur joueur et buteur de la saison passée mais encore hésitant quant à sa participation, sera notamment opposé dans le groupe F au rival angelino, le Galaxy, où l'autre star mexicaine, Chicharito Hernandez, tentera de faire oublier Zlatan Ibrahimovic. "MLS is Back" sera aussi pour joueurs et entraîneurs une opportunité d'afficher leur soutien au mouvement "Black Lives Matter" dans la lutte contre l'injustice raciale, après la mort de George Floyd. "Je ne sais pas ce qui nous sera permis de faire ou pas pour soutenir la cause. Il y a quelque chose que je voudrais faire mais je le garde pour moi", a prévenu Henry.

à voir aussi La MLS reprendra le 8 juillet par un tournoi à Disney World La MLS reprendra le 8 juillet par un tournoi à Disney World
AFP