Chelsea et Manchester City
Chelsea et Manchester City animeront la fin de saison en Angleterre | ANDREW YATES / AFP

La Liga et la PL sauvent le suspense

Publié le , modifié le

Si la Juve, le Bayern et le PSG ont déjà dicté l’issue de leurs Championnats respectifs, le suspense est -heureusement- encore d’actualité en Espagne et en Angleterre, où les gros bras intensifient de semaine en semaine la course au titre. Le point, à un peu moins de deux mois du verdict.

Bundesliga : le Bayern, plus qu’une balade

La joie des Bavarois
La joie des Bavarois

Le club bavarois, déjà auteur d’un triplé historique (Ligue des champions, Coupe d’Allemagne, Championnat) l’an passé, est en passe de remettre ça cette année… sauf que l’impression d’hégémonie que dégage le Bayern sur le football allemand -voire européen- est plus puissant encore cette saison. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en Bundesliga, les hommes de Pep Guardiola affichent une avance de 23 points (!) sur leurs dauphins de Dortmund. Soit un écart plus important encore qu’entre le Borussia, 2e… et le Werder Brême, 13e à trois marches seulement de la relégation. Meilleure attaque (76 réalisations) et meilleure défense du pays (12 buts encaissés seulement : le Borussia, 2e dans l’exercice, en affiche 29), le Bayern est plus intouchable que jamais.

Et en bas ? Avec seulement 18 points grappillés et 21 buts marqués en 26 rencontres, l’Eintracht Brunswick semble condamné à la relégation. Les deux dernières places devraient se jouer entre Nuremberg (23 points), Hambourg (23), Stuttgart (24) et Fribourg (25).

Liga : le Barça a tout relancé

Leo Messi
Leo Messi

En remportant le Clasico (4-3) au terme d’un des matches les plus haletants de l’année, les Catalans se sont relancés pour de bon dans la course au titre, qui opposait depuis quelques semaines les deux équipes madrilènes. Désormais, l’Atlético (70 points) et le Real (70) sont à nouveau talonnés par le Barça (69), qui demeure l’attaque la plus flamboyante d’Europe (85 buts marqués). L’Athletic Bilbao, bien seul quatrième de Liga (55 points), peut oublier le podium mais devance encore sereinement le FC Séville (47). Devant, la lutte à trois s’annonce épique. En clôture de la saison, le 18 mai prochain, le duel entre les Blaugrana et les Colchoneros au Camp Nou pourrait valoir très, très cher…

Et en bas ? Hormis les Bétis Séville, bon dernier avec 19 points, tout est encore possible dans la course au maintien puisque sept points seulement séparent Grenade, 11e, de Valladolid, premier relégable.

Ligue 1 : Monaco sera trop juste

Zlatan Ibrahimovic prend le meilleur sur Eric Abidal
Zlatan Ibrahimovic prend le meilleur sur Eric Abidal

Le dernier week-end a confirmé que le PSG ne devrait pas être rattrapé avant la fin de l’exercice 2013-14. Tenu en échec par le LOSC dimanche (1-1), le dauphin monégasque affiche désormais 10 points de retard sur le club de la capitale, qui continue de maîtriser son sujet avec une sérénité désarmante. Les deux leaders ne se rencontreront plus avant la fin de la saison, ce qui devrait permettre au PSG d’assurer son bien tout en se concentrant sur la C1 (contre Chelsea) et la Coupe de la Ligue (finale contre Lyon). Monaco a un calendrier plutôt très facile sur les deux derniers mois, mais le club de la Principauté ne devra pas perdre le moindre point en route pour garder un minuscule espoir.

Et en bas ? Tombeur de Valenciennes (3-2) samedi, Ajaccio (18 points) veut encore y croire, mais Sochaux (25) et VA (28) semblent encore bien loin. La lutte pour éviter la Ligue 2 animera la fin de saison puisqu’Evian, à trois points de la zone rouge, n’est pas encore à l’abri, tout comme Rennes et Montpellier (34). 

Premier League : Chelsea, oui mais

Oscar et David Luiz visent les sommets de la PL
Oscar et David Luiz visent les sommets de la PL

Un rapide coup d’œil au classement de la Premier League pourrait faire passer Chelsea, premier avec 69 points, pour un leader bien tranquille. Sauf que Liverpool (2e avec 65 points) et Manchester City (3e avec 62 unités) ont respectivement un et trois matches de retard sur les Blues ! En outre, si les hommes de Mourinho restent sur une victoire flamboyante (6-0) contre les Gunners (4e avec 62 points), ils sont encore engagés en Ligue des champions et devront jouer sur plusieurs tableaux, quand ses poursuivants miseront tout sur le Championnat. Les affrontements entre Liverpool et City (le 13 avril) ou Chelsea et Liverpool (le 27 avril) s’annoncent donc cruciaux.

Et en bas ? Embouteillage dans la zone rouge où les trois derniers (Sunderland, Cardiff et Fulham -qui affiche trois matches de retard) se tiennent en deux petits points, juste derrière un ensemble d’équipes (Crystal Palace, West Bromwich, Swansea) à peine mieux loties.

Serie A : l’illusion romaine

Les Turinois ne seront plus gênés dans leur course au titre
Les Turinois ne seront plus gênés dans leur course au titre

Pendant les douze premières journées de la saison, la Roma a occupé le devant de la scène du football italien. Longtemps invaincu sous Rudi Garcia, le club de la Louve semblait prêt à dominer le Championnat de la tête et des épaules. Mais ça, c’était avant que la Juve ne passe la seconde. Depuis le 20 octobre et une défaite contre la Fiorentina, les Bianconeri n’ont pas perdu la moindre rencontre de Serie A, écrasant notamment la Roma (3-0) pour entamer l’année 2014. Résultat : à neuf journées de la fin, Turin possède 14 points d’avance sur son dauphin et file tout droit vers un 30e Scudetto.

Et en bas ? Les jeux sont loin d’être faits, même pour Catane (dernier avec 20 points), qui continue de s’accrocher à Sassuolo (21) et Livourne (24), mais aussi au Chievo Vérone (24) et à Bologne (26) qui ne parviennent pas à se détacher.

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer