La Juventus de Turin sacrée

Publié le , modifié le

La Juventus Turin a remporté son 28e titre de championne d'Italie en battant Cagliari (2-0) pendant que l'AC Milan perdait le derby contre l'Inter (4-2), lors de la 37e journée. De son côté, en Angleterre, Manchester United a gagné face à Swansea (2-0), mais Manchester City a probablement franchi le dernier obstacle majeur vers son premier titre de champion d'Angleterre depuis 44 ans en allant gagner à Newcastle, 2 à 0.

ITALIE : La Juve triomphe...

Antonio Conte (entraîneur de la Juventus Turin): "Ce titre c'est le mérite des joueurs, qui y ont cru, et des tifosi, qui ont toujours été derrière nous. Honneur à notre adversaire, nous avons battu un Milan très fort, compliments à eux. La désillusion de mercredi (1-1 contre Lecce) avait mis un peu tout entre parenthèse, mais si nous sommes champions, nous le devons à nous-mêmes."

La Juventus de Turin a donc eu le dernier mot. La Juve, toujours invaincue cette saison, compte 4 points d'avance sur le Milan et ne peut plus être rejointe. Elle s'est imposée grâce à un but du Monténégrin Mirko Vucinic (6) et un but contre son camp de Michele Canini (74). L'Inter a enfoncé elle-même son grand rival en gagnant le derby sur un triplé de l'Argentin Diego Milito et un ultime but de Maicon, et garde une petite chance de terminer à la troisième place et d'accrocher la qualification pour les barrages de la Ligue des champions. La Juventus n'avait plus remporté le championnat depuis 2003, les titres de 2005 et 2006 lui ayant été retirés par la justice pour son implication dans l'affaire des matches arrangés du "Calciopoli". Elle peut même réussir le doublé si elle gagne la finale de la Coupe d'Italie contre Naples, le 20 mai.

De son côté, l'Udinese s'est imposée à onze contre neuf pendant plus d'une période (Juraj Kucka et Rodrigo Palacio exclus), sur un coup franc direct d'Antonio Di Natale et un but d'Antonio Floro Florès. Le petit club du Frioul au petit budget est parti pour brûler la politesse au Napoli, totalement inefficace à Bologne, à l'image d'Edinson Cavani, qui a tout raté. Les Napolitains se retrouvent à trois longueurs de l'Udinese, et risquent de perdre, faute de C1, des stars fort convoitées, Cavani en tête, mais aussi Ezequiel Lavezzi et Marek Hamsik. La Lazio Rome passe même un point devant le Napoli grâce à sa victoire à l'Atalanta Bergame (2-0).

ANGLETERRE : Les Citizens à l'heure du sacre

44 ans après son premier titre, Manchester City va très certainement être de nouveau couronné champion d'Angleterre après un succès à Newcastle, 2 à 0, et un doublé de Yaya Touré, dimanche lors de l'avant-dernière journée. L'avantage des "Citizens" est certes des plus réduits puisque Manchester United, vainqueur de Swansea (2-0), n'est devancé qu'au goal-average, de huit buts. "Je suis content de l'appétit qu'ont montré les joueurs", a déclaré Sir Alex Ferguson. "Ce sont de  bons professionnels. Cela nous donne un peu d'espoir. Queens Park Rangers aura  besoin d'un point (contre City). On ne sait jamais. A Sunderland, nous  essaierons tout simplement de gagner le match. C'est notre devoir", a affirmé le manageur des Red Devils.

ESPAGNE : Valence terminera troisième

Vainqueur (1-0) de Villarreal, Valence est assuré de finir 3e de la Liga, après la 37e et avant-dernière journée marquée  par un quadruplé du Barcelonais Messi, qui en est à 50 buts cette saison, face  à l'Espanyol (4-0), pour les adieux de l'entraîneur Pep Guardiola au Camp Nou. Valence terminera donc sur la troisième marche du podium derrière le Real Madrid, champion, et le Barça, puisque Malaga, 4e, s'est lui incliné (2-1) sur le terrain de l'Atletico Madrid.

ALLEMAGNE : Cologne KO

Les quatre premières places étaient déjà déterminées avant même cette 34e journée de Bundesliga. Dortmund, le Bayern et Schalke allant en Ligue des Champions, M'Gladbac'h en tour préliminaire. C'était donc plus en bas de tableau que les esprits étaient tournés. Lukas Podolski qui va débarquer à Arsenal la saison prochaine, n'a pu empêcher son équipe de Cologne d'être reléguée, deux ans après être remonté dans l'élite. Passeur décisif sur un but signé Novakovic, Podolski a dû accepter la défaites des siens face au Bayern Munich  (1-4), en démonstration à l'image du doublé de Thomas Müller. Lui qui avait été formé dans ce club, "Poldi" regardera son équipe de coeur jouer en D2.

francetv sport @francetvsport