Simone Pepe (Juventus Turin)
Simone Pepe (Juventus Turin) | GIUSEPPE CACACE / AFP

La Juve prend le pouvoir

Publié le , modifié le

Grâce à son succès à Palerme (0-2), la Juventus Turin a pris les commandes de la Serie A en profitant du nouveaux faux-pas du Milan AC, battu dans les derniers instants par la Fiorentina (2-1). Tous deux vainqueurs, le Bayern et Dortmund restent au coude à coude dans la course au titre. En Angleterre, Chelsea a arraché in extremis la victoire face à Wigan (2-1). Enfin, vainqueur à Saragosse (1-4), le Barça est revenu provisoirement à 3 points du Real Madrid.

ITALIE: Milan n'y arrive plus

Mauvaise semaine pour l'AC Milan. Après avoir été éliminés de la Ligue des champions par Barcelone mardi soir, les Rossoneri se sont inclinés à domicile face à la Fiorentina, samedi lors de la 31e journée de Serie A. Un premier succès depuis 11 ans pour les Toscans à San Siro et une bien mauvaise opération pour leurs hôtes qui se retrouvent ainsi dépassés par la Juventus, qui a ravi le leadership aux Lombards à la faveur d'un succès à Palerme (0-2). Ibrahimovic avait pourtant ouvert la marque pour le Milan AC (1-0, 31e) avant que Jovetic ne réponde au retour des vestiaires (1-1, 47e). Mais Amauri profitait d'un dégagement raté de Mexès pour tromper Abbiati (2-1, 89e)et offrir la victoire à son équipe bien mal en point au classement (15e). A noter qu'Antonio Cassano a rejoué pour Milan, cinq mois après son opération du cœur. C'est bien la seule bonne nouvelle pour les Rossonerri, désormais à un point de la "Vieille Dame".

Face au 11e du classement, la Juventus a laissé passer une mi-temps avant de creuser l'écart. Le défenseur Leonardo Bonucci a ouvert le score de la tête sur un corner de Pirlo (56e) avant que Fabrizio Quagliarella, d'une frappe enroulée du gauche, ne scelle le sort de la rencontre (69e). En s'imposant face à Parme (3-1), l'Udinese s'est invitée dans la lutte pour la 3e place en Ligue des champions. Les partenaires d'Asamoah, auteur d'un doublé, se rapprochent de la Lazio Rome, vainqueur de Naples dans ce duel de prétendants à l'Europe (3-1). L'Inter Milan, tenu en échec à Cagliari (2-2) ne sera sans doute pas de la bataille finale, reléguée à six points.

ALLEMAGNE: Mario Gomez à toute vitesse

La Ligue des champions n'a pas entamé la fraîcheur munichoise. Grâce à son attaquant international, le Bayern Munich reste sur les talons du Borussia Dortmund, à l'issue de la 29e journée de Bundesliga. Mario Gomez a ouvert la marque après seulement 26 secondes de jeu, inscrivant le but le plus rapide de la saison. Et même l'égalisation peu après de Koo pour le FC Augsburg (23e) n'impressionnait guère l'Allemand qui attendait l'heure de jeu pour doubler son capital et offrir la victoire aux siens (2-1). Les Munichois pointent toujours à trois longueurs du leader, revenu de Wolfsburg avec un probant succès 3-1. Le choc, mercredi, entre les deux clubs s'annoncent déjà bouillant.

Dimanche, Hanovre aura peut-être un coup à jouer en cette fin de saison. Passée de la 9e à la 5e, à la faveur de sa victoire sur M'Gladbach (2-1) la semaine passée, l'équipe dirigée par Mirko Slomka s'en va cette fois-ci défier un autre prétendant aux joutes européennes : Schalke (3e), éliminé de la Ligue Europa jeudi par l'Athletic Bilbao malgré un honorable match nul à San Mames (2-2).

ANGLETERRE: Chelsea revient dans la course

L'effet Roberto Di Matteo se prolonge à Chelsea. Qualifiés pour les demi-finales de la Ligue des champions mercredi, les Blues ont poursuivi leur série victorieuse en arrachant les trois points à la dernière minute face à Wigan (2-1). Un succès qui permet aux Londoniens de se replacer dans la lutte pour la qualification pour la Ligue des champions (5e). Chelsea pointe désormais à trois points de Tottenham, tenu en échec à Sunderland (0-0), et à égalité de points avec Newcastle qui avait battu Swansea vendredi (2-0).

Dimanche, les ténors de Premier League seront sur les rangs. Relégué à cinq longueurs de l'ennemi juré, Manchester City a peut-être perdu le titre la semaine dernière, en concédant le nul à domicile face à Sunderland (3-3). Le déplacement à Arsenal, revenu comme une furie dans la course à l'Europe, n'a pas de quoi rassurer Roberto Mancini. Une défaite et ses hommes pourraient compter jusqu'à huit points de retard sur United qui aura la tâche plus aisée face aux Queens Park Rangers.

ESPAGNE : Barcelone dans la roue du Real

Le Barça, en visite à Saragosse, avait l'occasion de revenir à trois petits points du Real Madrid. Le club azulgrana n'a pas manqué cette opportunité mais ce ne fut pas aussi simple que ne l'indique le score final (1-4). Menés au score, les Catalans ont réagi en marquant coup sur coup par Puyol (37e) et Messi (39e). En supériorité numérique après l'expulsion de Minero juste avant la pause, les hommes de Guardiola ont ensuite dû attendre les ultimes minutes pour se détacher grâce à un nouveau pénalty de messi, qui signait son 38e but en Liga (et son 60e de la saison toutes compétitions confondues) et un dernier but de Pedro. Grâce à ce succès, Barcelone revient donc à trois points du Real Madrid qui accueille dimanche Valence, 3e au classement. Cette 31e journée aura par ailleurs été marquée par le carton du Rayo Vallecano aux dépens d'Osasuna (6-0) alors que, dans le même temps, l'Espanyol et la Real Sociedad se neutralisaient (2-2). Enfin le Sporting Gijon, battu par Getafe (2-0), continue de plonger droit vers la relégation.