La France recule d'une place à l'indice UEFA

La France recule d'une place à l'indice UEFA

Publié le , modifié le

L'avenir européen des clubs français s'écrit plus que jamais en pointillés. La défaite de Lille à Porto en barrages de la Ligue des champions mardi (2-0) a d'ores et déjà des conséquence sur le classement de l'indice UEFA. Ce revers conjugué à la victoire et la qualification du Zenit St-Petersbourg propulse la Russie (43,748 pts) à la 6e place devant la France (43,416 pts). La menace n'est plus virtuelle et si la barre n'est pas redressée en cours de saison, il y aura un représentant de la Ligue 1 en moins en C1 à partir de 2016-2017.

Depuis 2012, la chute du football français sur la scène européenne est vertigineuse. Une place de perdue au profit du Portugal et une autre en faveur de la Russie cette semaine. Car avant les barrages de Ligue Europa de St-Etienne et Lyon, la France est assurée de se faire doubler par les Russes. C'était prévisible mais si ce dépassement se confirme en fin de saison, la perte sera très grosse. En effet, le 7e  à l'indice UEFA ne dispose plus que d'un ticket garanti pour la phase de poules de la Ligue des champions (pour le champion de France) et un pour le 3e tour préliminaire de la C1 (le 2e  de L1). Quand on voit les difficultés rencontrées pour sortir de ce tour puis du barrage, il se pourrait bien que la France n'ait plus qu'un seul représentant en C1 tous les mois de septembre.

Lille doit imiter Lyon

Le tableau dressé est noir mais il reste encore un espoir de retrouver le 6e rang. Cela passe évidemment par les qualifications de l'ASSE et l'OL jeudi. Pas évident puisque les deux clubs ont perdu le match aller, respectivement à Karabüspor (1-0) et contre l'Astra Giurgiu (1-2). Si ce n'est pas le cas, il faudra compter sur Guingamp et Lille pour rapporter des points en C3. A l'image de Lyon la saison dernière, un huitième de finale voire un quart sont dans les cordes du Losc à condition de jouer le jeu à fond. Pour les Bretons, la priorité n'est pas à l'Europe mais bel et bien au maintien en L1. Surprenant en Coupe de France, l'En Avant doit continuer sur cette voie.

Monaco sauveur du foot français ?

En C1, le PSG devrait être préservé d'un groupe de la mort au tirage au sort et peut lui aussi viser un quart. En revanche, le retour de Monaco dans la plus grande compétition continentale s'annonce plus délicat. En difficulté en début de saison, les Rouge et Blanc vont certainement se retrouver dans le 4e chapeau et auront du mal à sortir des poules. Les Monégasques doivent absolument éviter le zéro pointé comme l'OM en 2013-2014 et marquer des points (2 points par victoire, 1 par nul). Au pire, il faut terminer 3e pour être reversé en Ligue Europa. Si l'ASM sauvait la France, la situation ne manquerait pas de piquant après la fronde des clubs contre le Rocher. Bref, ça fait beaucoup de si et tout dépend également des résultats russes. Mais une chose est sûre : le foot français doit se retrousser les manches.

Indice UEFA  avant le barrage retour de C1 (sauf pou​r la Russie et la France)

1. Espagne 82,142 pts
2. Angleterre 68,962
3. Allemagne  65,700
4. Portugal 54,049
5. Italie 53,510

-------------------------
6. Russie 43,748
7. France 43,416
-------------------------
8. Ukraine 36,916
9. Pays-Bas 36,396
10. Belgique 30,000
...

L'indice  UEFA  repose sur la moyenne de cinq saisons, dont celle en cours,  des clubs de chaque pays engagés sur la scène européenne, avec un barème  spécifique (2 points par victoire, 1 par nul, puis des bonus à partir de tours  franchis en Ligue des champions et en Europa League).

Xavier Richard @littletwitman