La FIFA alerte sur un nouveau risque

Publié le , modifié le

La Fédération internationale de football (FIFA) a recommandé jeudi aux joueurs de ne pas consommer des compléments alimentaires vendus comme brûleurs de graisse ou neuro-stimulant, qui pourraient être contaminés par une substance dopante.

Le département médical de la FIFA se fait l'écho des enquêtes menées par le Centre de recherche de prévention du dopage de Cologne et du laboratoire antidopage de Montréal montrant que ces produits pouvaient contenir de l'oxilofrine, sans que cette substance interdite en compétition soit répertoriée dans la composition. "Si des joueurs de football consomment de tels compléments alimentaires, ils risquent non seulement de nuire gravement à leur santé, mais ils s'exposent également à des contrôles antidopage positifs. Ainsi, le médecin en chef de la FIFA, le professeur Jiri Dvorak, recommande avec véhémence de ne pas consommer de tels compléments", souligne l'instance dirigeante du foot mondial sur son site internet.