Tokyo: Paire tombe Nishikori et défiera Wawrinka en finale
Noël Le Graet est un soutien indéfectible à Michel Platini | FRANCK FIFE / AFP

La FFF dépose un recours devant le TAS pour lever la suspension de Platini

Publié le , modifié le

Selon des informations de nos confrères de RTL, la Fédération française de football a déposé un recours devant le Tribunal arbitral du sport pour lever la sanction de 90 jours infligée par la Comission d'éthique de la Fifa à Michel Platini. Ce dernier a interjét appel de sa suspension auprès de la chambre de recours de la FIFA, et a reçu indirectement le soutien de la Confédération sud-américaine, qui a jugé "disproportionnée" sa suspension.

A chaque heure quasiment, son nouveau rebondissement dans ce que certains appellent le "FifaGate". Suspendu jeudi, comme Sepp Blatter qui a fait appel, à 90 jours de suspension, Michel Platini a reçu, ce samedi matin, le soutien de la Fédération française de football (FFF). Cette dernière estime que la suspension porte atteinte à l'image de Michel Platini qui est son candidat à l'élection à la présidence de la Fifa et que la sanction n'a pas été motivée et n'a pas respecté la présomption d'innocence. Partant de ce constat, la Fédération française porte l'affaire devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) selon RTL. La voie choisie par la FFF et son président Noël Le Graët est donc différente de celle du clan Blater, qui a décidé de faire appel devant la Chambre des recours de la Fifa, ce qui est la procédure classique. L'objectif serait de faire gagner du temps à Michel Platini et de lui permettre de se présenter à la présidence de la Fifa le 26 février prochain.

Platini fait appel de son côté

Michel Platini, président de l'UEFA, a interjeté officiellement appel de sa suspension de 90 jours par la commission d'éthique de la Fifa, samedi matin auprès de la chambre de recours de la Fédération internationale de football, a indiqué son entourage.Dès l'annonce de sa suspension jeudi, à titre conservatoire, Platini avait rejeté "dans leur intégralité les allégations" lui valant cette sanction, qu'il avait aussi qualifiée de "farce". La Confédération sud-américaine (Conmebol) semble du même avis, puisqu'elle a réalisé un communiqué où elle juge la suspension "disproportionnée" et assure croire "pleinement dans la capacité de M. Platini à diriger la Fifa". "La présomption d'innocence est un droit fondamental (et) M. Platini n'a  pas été reconnu coupable d'une quelconque charge, dès lors sa suspension à  titre conservatoire met en péril l'intégrité du processus électoral de la  présidence de la Fifa pour laquelle M. Platini est candidat", indique la Confédération dans son communiqué. "La Conmebol demande que la suspension à titre conservatoire de M. Platini  soit reconsidérée et que M. Platini soit autorisé (...) à demeurer candidat à  la présidence de la Fifa".