La fédération polonaise dans la tourmente avant l'Euro

Publié le , modifié le

Le président de la Fédération polonaise de football (PZPN), Grzegorz Lato, a dû affronter des appels à la démission, en raison de soupçons de corruption auxquels il affirme être étranger, à quelques semaines de l'Euro-2012 co-organisé par le pays. Ses opposants veulent faire adopter une résolution pour convoquer une AG extraordinaire pour l'évincer demain.

 Grzegorz Lato est dans la tourmente depuis novembre 2011, quand la diffusion d'un enregistrement suggérant une tentative de corruption avait entraîné le licenciement du secrétaire général de la PZPN, Zdzislaw Krecina. Un homme d'affaires, Grzegorz Kulikowski, autrefois lié à M. Lato, avait indiqué être derrière cette diffusion. Il a de nouveau fait parler de lui ce mois-ci en expliquant avoir voulu tester M. Lato et M. Krecina en leur laissant une somme d'argent en lien avec le nouveau siège de la fédération. "C'était un piège pour voir s'ils allaient la prendre. Et ils l'ont prise", a assuré M. Kulikowski. Grzegorz Lato s'est défendu en disant qu'une "enveloppe" avait effectivement été laissée mais qu'il ne l'avait jamais ouverte et a déclaré l'avoir déposée dans le coffre-fort de la fédération.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze